ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences

Traduction

Intervenant après les fonctions d’édition, de terminologie et de référence, les services de traduction traduisent chacun dans sa langue (anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe) tous les documents officiels de l’ONU, les comptes rendus de séance et la correspondance du Siège, certains documents officiels étant également traduits en allemand. Les services anglais (à titre principal) et français rédigent en outre les comptes rendus analytiques de séance (synthèse des débats, interventions et décisions) d’organes intergouvernementaux divers.

Le traducteur onusien doit justifier d’une parfaite maîtrise de sa langue dite principale et d’une excellente connaissance d’au moins deux autres langues officielles. Il doit aussi savoir rédiger dans sa langue principale, dans un style dépouillé, clair et grammaticalement correct. Comme nombre de ses clients, en particulier les représentants des 192 États Membres, travaillent dans une langue autre que la leur, le traducteur s’évertue à rendre ses textes intelligibles pour le lecteur. On notera par ailleurs que, bien que les textes soient généralement traduits pour un usage immédiat, ils subsistent bien longtemps après dans les archives. Les travaux des traducteurs de l’ONU constituent donc une véritable mémoire à long terme de l’action de l’Organisation.

Les services de traduction de l’ONU s’aident de nombreux outils technologiques modernes pour effectuer leurs travaux (bases de données terminologiques, bases de documents dotées de fonctions de recherche plein texte, outils d’alignement en bitexte, gestionnaires de mémoires de traduction, logiciels de reconnaissance vocale...) et se tiennent très au fait des dernières nouveautés dans certains domaines prometteurs, comme la traduction automatique. Cela étant, vu le degré de qualité exigé à l’ONU, la traduction reste un exercice fondamentalement intellectuel.

Les traducteurs de l’ONU peuvent être affectés à New York, Genève, Vienne ou Nairobi, ou dans les commissions régionales à Addis-Abeba, Bangkok, Beyrouth et Santiago, en fonction de leur combinaison linguistique.

 

Retour à la rubrique DD

Date de mise à jour: 13 février 2012/Ann GETZINGER