ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences

Foire aux questions (FAQ)

Quels sont les principaux organes de l’ONU?
Les principaux organes créés par la Charte des Nations Unies sont l’Assemblée générale (Chap. IV, Art. 9 à 22), le Conseil de sécurité (Chap. V, Art. 23 à 32), le Conseil économique et social (Chap. X, Art. 61 à 72), le Conseil de tutelle (Chap. XIII, Art. 86 à 91), la Cour internationale de Justice (Chap. XIV, Art. 92 à 96) et le Secrétariat (Chap. XV, Art. 97 à 101).

J’ai entendu parler des objectifs du Millénaire pour le développement. De quoi s’agit-il exactement?
À l’issue du Sommet du Millénaire, qui s’est tenu en 2000 et a vu l’adoption de la Déclaration du Millénaire, les huit objectifs suivants ont été énoncés : 1) réduire l’extrême pauvreté et la faim, 2) rendre l’enseignement primaire universel, 3) promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, 4) réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans, 5) améliorer la santé maternelle, 6) combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies, 7) préserver l’environnement et 8) mettre en place un partenariat mondial pour le développement. Les États Membres de l’ONU et un certain nombre d’organisations internationales sont convenus d’œuvrer en vue de les atteindre à l’horizon 2015. De plus amples informations sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.un.org/fr/millenniumgoals/.

Quelles sont les langues officielles de l’ONU?
Les six langues officielles de l’ONU sont l’anglais, l’arabe, le chinois, l’espagnol, le français et le russe. Ce sont les langues maternelles ou les deuxièmes langues de 2,8 milliards de personnes, soit pratiquement la moitié de la population mondiale, et les langues officielles de plus de la moitié des États du monde.

Les discours prononcés dans l’une de ces langues lors d’une séance officielle sont interprétés simultanément par les interprètes de l’Organisation dans les autres langues officielles de l’organe concerné. Si une délégation souhaite s’exprimer dans une langue non officielle, elle est tenue de fournir un interprète ou elle peut faire traduire le discours dans l’une des langues officielles – auquel cas celui-ci sera interprété dans les autres langues par un système de relais.

Les documents sont produits dans les six langues officielles de l’ONU et publiés simultanément dans toutes.

Comment les langues officielles ont-elles été choisies?
L’anglais, le chinois, l’espagnol, le français et le russe sont langues officielles depuis la création de l’ONU en 1945 (résolution 2 (1) de l’Assemblée générale en date du 1er février 1946, annexe, par. 1). L’anglais et le français sont les langues de travail de l’ONU depuis la même époque. L’arabe est devenu langue officielle en application de la résolution 3190 (XXVIII) adoptée par l’Assemblée générale le 18 décembre 1973.

Est-il proposé d’ajouter une autre langue officielle?
Non. À l’heure actuelle, l’Assemblée générale n’est saisie d’aucune proposition en ce sens.

Quel est le meilleur endroit pour trouver des informations d’ordre général sur l’ONU?
Le mieux est de commencer par le site Web de l’ONU, auquel on peut accéder à l’adresse suivante : http://www.un.org/fr. Il est ensuite possible de naviguer à partir de là. Tous les textes qui y figurent sont disponibles dans les six langues officielles.

Où puis-je obtenir de plus amples informations sur les départements du Secrétariat de l’Organisation?
Le site http://www.un.org/fr/mainbodies/secretariat donne des informations détaillées sur les départements du Secrétariat, y compris leurs programmes de travail, ainsi que sur la Bibliothèque Dag Hammarskjöld. Le site du Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences se trouve à l’adresse suivante : http://www.un.org/depts/DGACM.

Où puis-je trouver d’autres sites Web sur les organes et les activités de l’ONU?
À la fin de chaque numéro du Journal des Nations Unies figure une liste exhaustive des sites Web disponibles, dont ceux de l’Assemblée générale, du Conseil de sécurité et du Conseil économique et social. Un lien permet de s’y rendre.

Quelle est la procédure à suivre pour faire acte de candidature à un poste linguistique au sein du Département?
Le personnel linguistique de l’ONU est recruté par voie de concours. Pour les postes de traducteur et d’interprète, par exemple, les candidats doivent maîtriser parfaitement l’une des langues officielles, généralement – mais pas nécessairement – leur langue maternelle, et avoir une excellente connaissance d’au moins deux autres. Pour tout complément d’information, veuillez consulter le site http://careers.un.org.

Le Secrétariat dispose-t-il d’un programme de stages?
Oui, des stages sont proposés dans de nombreux départements du Secrétariat, y compris le Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences. Pour tout complément d’information, veuillez consulter le site Web susmentionné.

Où doit-on chercher les documents actuels de l’ONU?
La première étape consiste à consulter le site http://undocs.org. On y trouve en onglet des liens vers la liste des documents les plus récents, un moteur de recherche dans le Système de diffusion électronique des documents (Sédoc), le Journal des Nations Unies, ainsi que d’autres renseignements.

Comment les personnes extérieures à l’Organisation peuvent-elles consulter les documents de l’ONU? Comment y accéder?
Vous trouverez sur le site susmentionné toutes les informations nécessaires, en particulier au sujet du programme d’abonnement en ligne. En outre, le Journal est disponible sur Twitter (http://twitter.com/Journal_UN_ONU) et sur la page Facebook intitulée « Journal des Nations Unies ». Le Journal donne quotidiennement une liste complète des documents officiels diffusés le jour de sa parution ainsi que les liens pour les consulter.

Combien de membres le Bureau de l’Assemblée générale compte-t-il?
Chaque session de l’Assemblée générale (qui court de septembre à septembre) a un Président et 21 Vice-Présidents, qui sont les membres du Bureau. Le Bureau de l’Assemblée générale comprend les membres précités, ainsi que les Présidents des six grandes commissions :

Commission des questions de désarmement et de la sécurité internationale (Première Commission)
Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation (Quatrième Commission)
Commission économique et financière (Deuxième Commission)
Commission des questions sociales, humanitaires et culturelles (Troisième Commission)
Commission des questions administratives et budgétaires (Cinquième Commission)
Commission des questions juridiques (Sixième Commission)

Liste des anciens présidents élus par roulement selon le principe de la répartition géographique équitable, conformément au paragraphe 4 de l’annexe à la résolution 33/138 de l’Assemblée générale en date du 19 décembre 1978.

Qui peut assister aux séances tenues au Siège de l’ONU?
Les séances des organes intergouvernementaux sont ouvertes aux représentants des entités suivantes : a) missions permanentes des États Membres, b) organisations internationales bénéficiant du statut d’observateur et c) organisations non gouvernementales bénéficiant du statut consultatif auprès de certains organes, en particulier le Conseil économique et social et ses organes subsidiaires. Les représentants de la société civile, qui sont souvent appelés « parties prenantes », peuvent être invités par l’organe concerné à prendre part à des tables rondes, des réunions d’experts ou à d’autres réunions ayant lieu parallèlement aux séances officielles de l’organe.

Les représentants des organisations non gouvernementales et de la société civile ne participent pas aux délibérations ni aux décisions des organes délibérants. En règle générale, les séances officielles des organes intergouvernementaux ne sont pas ouvertes au public.

Qui peut voter lors des séances tenues par les organes de l’ONU?
Seuls les États qui sont membres de l’organe intergouvernemental concerné ont le droit de vote. Les observateurs et représentants des autres entités ne l’ont pas. On considère habituellement que leur présence revêt un caractère consultatif.

Les séances et conférences qui se tiennent au Siège de l’ONU sont-elles accessibles aux personnes souffrant de handicaps auditifs et visuels?
L’Équipe spéciale interdépartements sur l’accessibilité est chargée d’élaborer des politiques, normes et directives en la matière s’agissant de la prestation de services d’interprétation et de documentation au sein du Secrétariat. Les stratégies mises au point prévoient la conversion des mots prononcés en texte écrit, par l’intermédiaire d’un sous-titrage, et l’utilisation de logiciels de reconnaissance vocale pour les malentendants, ainsi que le recours à des technologies de distribution sélective et de divers dispositifs portables et autres tablettes pour faciliter la participation des malvoyants.

Quelle est la différence entre une séance et une session?
Une séance est une réunion unique, qui a généralement lieu entre 10 heures et 13 heures ou entre 15 heures et 18 heures. Une session est une série ininterrompue ou un ensemble de séances individuelles d’un organe délibérant. La durée de la session d’un tel organe (une semaine, deux semaines, etc.) est précisée dans son mandat initial. Les organes intergouvernementaux de l’ONU se réunissent habituellement en session annuelle ou biennale. L’Assemblée générale et le Conseil économique et social fonctionnent tous deux sur le principe d’une session annuelle. Le Conseil de sécurité est quant à lui considéré comme étant constamment en session.

Qu’entend-on par « séance plénière »?
Ce terme désigne une séance à laquelle tous les membres et observateurs (États et autres) peuvent assister. On parle par exemple de séance plénière de l’Assemblée générale.

J’ai entendu l’expression « groupes régionaux » au sujet de l’ONU. De quoi s’agit-il?
Les groupes régionaux fédèrent les États Membres et observateurs par région géographique et se réunissent habituellement pour débattre de questions précises dont les organes intergouvernementaux sont saisis. Parmi les grands groupes régionaux figurent le Groupe des États d’Afrique, le Groupe des États d’Asie, le Groupe des États d’Europe orientale, le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes et le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

L’ONU a-t-elle des bureaux ailleurs qu’à New York?
Oui. Les plus importants, outre le Siège à New York, sont les Offices des Nations Unies à Genève (Suisse), à Vienne (Autriche) et à Nairobi (Kenya), où se trouve le Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences. Il y a également les commissions régionales, qui sont implantées à Santiago (Chili) pour l’Amérique latine et les Caraïbes, à Addis-Abeba (Éthiopie) pour l’Afrique, à Beyrouth (Liban) pour l’Asie occidentale, à Bangkok (Thaïlande) pour l’Asie et le Pacifique, et à Genève (Suisse) pour l’Europe. D’autres organes du système des Nations Unies tels que les fonds et programmes et les institutions spécialisées ont des bureaux en de nombreux endroits du monde.


Date de mise à jour : 17 février 2012/Henry BREED