ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

L'Holocauste et les Nations Unies
Programme de communication

Programme de communication « l’Holocauste et les Nations Unies »

Alors qu’il célèbre cette année son dixième anniversaire, le Programme de communication des Nations Unies sur l’Holocauste reste ferme sur son objectif : aider à prévenir à l’avenir de nouveaux actes de génocide en transmettant au monde entier la mémoire de l’Holocauste.

Depuis sa mise en place à la suite de l’adoption à l’unanimité de la résolution 60/7 de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Programme sur l’Holocauste a œuvré en ce sens en développant un réseau international de partenariats et un programme multifacettes. Il travaille en étroite collaboration avec des survivants de l’Holocauste pour s’assurer que leurs témoignages soient entendus et servent de mise en garde contre les conséquences de l’antisémitisme et toute autre forme de discrimination

. Dans l’ensemble de ses activités, particulièrement avec les élèves et les enseignants, le Programme établit des liens essentiels entre les causes sous-jacentes du génocide, les enseignements à tirer de l’Holocauste et la protection des droits de l’homme aujourd’hui. La cérémonie de commémoration de cette année, inspirée du thème « Liberté, vie et héritage des survivants de l’Holocauste », coïncide avec le 70e anniversaire de la création des Nations Unies et de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Pour marquer cette date importante, le Programme a produit, dans les six langues officielles des Nations Unies, un DVD consacré à son action tout au long de la décennie passée et l’a transmis au réseau mondial des centres d’information des Nations Unies pour illustrer leurs activités de communication.  

I. Journée internationale de commémoration à la mémoire des victimes de l’Holocauste

Le Programme de commémoration de l’Holocauste pilote la célébration annuelle de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, le 27 janvier. La communauté internationale a choisi cette date pour marquer l’anniversaire de la libération du camp de concentration et d’extermination de l’Allemagne nazie à Auschwitz Birkenau (1940-1945).

En parallèle de la cérémonie en mémoire des victimes, d’autres événements sont organisés au Siège des Nations Unies durant cette semaine de commémoration, dont une réunion d’information pour les organisations non gouvernementales, des inaugurations d’expositions, la projection d’un film et des tables rondes.Guidés et soutenuspar le Programme de commémoration de l’Holocauste, des dizaines de centres d’information des Nations Unies organisent leurs propres manifestions commémoratives et pédagogiques pour célébrer cette journée.

II. Partenariats internationaux

Le Programme de commémoration de l’Holocauste a développé des partenariats avec la société civile, des enseignants et des gouvernements du monde entier pour contribuer à l’élaboration de matériels éducatifs multilingues, de programmes de développement professionnel, d’expositions et faire connaitre ses activités à un public mondial.

En 2015, le Programme a noué un partenariat avec la Fondation de la Shoah de l'Université de Californie du sud – l’Institut pour la mémoire visuelle et l'éducation – afin de produire une exposition et une vidéo sur la libération en 1945 des camps d’Auschwitz et de Birkenau, sur la base des témoignages de survivants et de libérateurs. Ce produit est également mis à la disposition de l’ensemble des centres d’information de l’ONU dans les six langues officielles des Nations Unies.

En avril 2014, le Programme sur l’Holocauste a travaillé en partenariat avec la Mission permanente d’Israël auprès des Nations Unies et le Congrès juif mondial à l’organisation d’une table ronde intitulée « Apprendre sur l’Holocauste à travers l’art». En novembre 2013, le Programme a coordonné la visite du Secrétaire général Ban Ki-moon au Musée national d’Auschwitz-Birkenau.

III. Matériels éducatifs sur l’Holocauste

Le Programme de commémoration de l’Holocauste a développé un large éventail d’outils éducatifs dans les six langues officielles des Nations Unies, en coopération avec de grandes institutions d’enseignement de l’Holocauste et du génocide.

Le Programme de l’Holocauste a fait paraitre un guide pédagogique, les Femmes et l’Holocauste : courage et compassion, accompagné d’un DVD qui comprend les témoignages de survivants, en partenariat avec Yad Vashem, l'autorité du souvenir des martyrs et héros de l'Holocauste, et la Fondation de la Shoah de l'Université de Californie du sud.

Pour les plus jeunes, le Programme a publié un guide pédagogique accompagnant le documentaire d’animation Le dernier vol de Petr Ginz, consacré à Petr Ginz, garçon juif de Prague qui a péri dans l’Holocauste. Le guide pédagogique enseigne aux élèves l’importance des droits de l’homme et le travail des Nations Unies.

Le Programme publie également à l’intention des étudiants un recueil d’articles thématiques en ligne, élaborés par des chercheurs du monde entier, sur l’Holocauste et la prévention du génocide. Plus récemment le Programme a travaillé en partenariat avec le Musée du Mémorial de l’Holocauste aux États-Unis à la production d’un package destinés aux enseignants, La voie vers le génocide nazi, en neuf langues.

IV. Commémoration de l’Holocauste et événements éducatifs

Pour aider le public à approfondir ses connaissances de l’Holocauste et des dangers de la haine et des préjugés, le Programme a organisé des événements tout au long de l’année, notamment des projections régulières de films et de fréquentes discussions en tables rondes avec des experts de l’étude de l’Holocauste et du génocide.

Dans le cadre de la semaine de commémoration de l’Holocauste de janvier 2015, le Programme projette le documentaire Kinderblock 66 : Return to Buchenwald. La première conférence « Simul’ONU » portant sur l’Holocauste et la prévention du génocide, organisée dans un lycée new-yorkais, la Bronx High School of Science en juin 2014, a simulé les travaux de l’Assemblée générale des Nations Unies et présenté des recommandations en matière de prévention des génocides au niveau mondial.Cet événement était organisé en partenariat avec le programme UN4MUN de la Section de l’action éducative et le Bureau de la prévention du génocide et de la responsabilité de protéger des Nations Unies.

En août 2014, en partenariat avec la mission permanente de la République tchèque auprès des Nations Unies, le programme de commémoration de l’Holocauste a organisé une avant-première exclusive de la pièce de théâtre tchèque « The Good and the True » (Le bon et le vrai), qui relate l’expérience de l’actrice juive tchèque Hana Pravdá et de l’athlète tchèque Miloš Dobrý, symboles de l’endurance humaine et de la survie, au cours de la Seconde Guerre mondiale.

En novembre 2014, le Programme a organisé une table ronde de discussion sur le thème Les archives de la Commission des Nations Unies pour les crimes de guerre : passé, présent et futur, au cours de laquelle les participants ont discuté des activités, de 1943 à 1948, de la Commission des Nations Unies pour les crimes de guerre. Il a par ailleurs conduit des programmes de développement professionnel destinés aux enseignants.

La toute dernière formation d’une journée, qui s’est tenue à New York en mai 2013, a abordé la méthodologie efficace et les nouvelles technologies numériques utilisables pour l’enseignement de l’Holocauste et des autres génocides, l’expérience des Roms durant l’Holocauste, le pouvoir de la propagande, IWitness, et les moyens de créer un environnement d’apprentissage visant à lutter contre les préjugés. Yad Vashem, la Maison d’Anne Franck, l’Institut de la Fondation de la Shoa de l’Université de Californie du sud, le Musée du Mémorial de l’Holocauste aux États-Unis et l’Anti-Defamation League comptaient au rang des partenaires.

V. Soutien au réseau mondial des centres d’information des Nations Unies

En 2007 et 2008, le Programme a organisé quatre sessions régionales de formation pour soutenir les efforts de communication déployés par les centres d’information des Nations Unies.

Ces formations étaient destinées à doter le personnel de terrain des outils requis pour organiser des événements commémoratifs et éducatifs ayant une résonnance au plan local.

Le Programme a ensuite organisé trois vidéoconférences en Asie, Afrique et Amérique latine qui ont permis aux étudiants d’interagir avec un survivant de l’Holocauste afin d’approfondir leur compréhension des dangers de la haine et du racisme.

Les centres d’information intègrent désormais le thème de la cérémonie commémorative annuelle de l’Holocauste dans leurs activités de communication, contribuant ainsi à lutter contre la négation de l’Holocauste et à encourager le respect de la diversité et des droits de l’homme.

Durant la seule année 2014, plus de 140 activités ont ainsi été organisées dans 42 pays.