ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

L'Holocauste et les Nations Unies
Programme de communication

Programme de communication « l’Holocauste et les Nations Unies »

Le Programme de communication des Nations Unies sur l’Holocauste vise à transmettre au monde entier la mémoire de l’Holocauste afin de prévenir de nouveaux actes de génocide. Depuis sa création en 2006, en vertu de la résolution 60/7 de l’Assemblée générale des Nations Unies le Programme de communication des Nations Unies sur l’Holocauste a développé un réseau international de partenariats et un programme multifacettes qui comprend du matériel éducatif, en ligne et imprimé, des guides d’étude pour les élèves, des séminaires, des programmes de développement professionnel, une série de films et une exposition permanente au Siège des Nations Unies à New York. Chaque année le point fort du programme est l’observation le 27 janvier de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste dans le monde entier.

Le Programme sur l’Holocauste travaille étroitement avec les survivants de l’Holocauste pour s’assurer que leurs témoignages soient entendus et servent d’avertissement contre les conséquences de l’antisémitisme et toute autre forme de discrimination. Dans toutes ses activités, particulièrement avec les élèves et les enseignants du monde entier, le Programme établit des liens essentiels entre les causes sous-jacentes du génocide, les enseignements à retirer de l’Holocauste et la promotion des droits de l’homme aujourd’hui.

I. Partenariats internationaux

Le Programme sur l’Holocauste a développé des partenariats avec la société civile, les gouvernements et les institutions dédiées à l’Holocauste sur toute la planète. Ces partenariats aident le Programme à développer un matériel éducatif influent, créer des programmes de développement professionnel efficaces et faire connaitre les activités du Programme à un public mondial. Les expositions dynamiques au Siège de New York sont l’accomplissement visible de ces partenariats. Cette année, deux expositions mettant en lumière « Les Sauveurs » comme les efforts de Jan Karski, sont sous l’égide de la Fondation juive pour les Justes et la Mission permanente de la Pologne auprès des Nations Unies. En 2012, Yad Vashem et l’état d’Israël ont parrainé l’exposition Avec moi sont six millions d’accusateurs : le procès d’Eichmann à Jérusalem.

II. Matériel éducatif sur l’Holocauste

Le Programme sur l’Holocauste a développé un large éventail d’outils éducatifs en coopération avec des institutions de pointe sur l’Holocauste et l’enseignement du génocide. En 2011, le Programme de l’Holocauste a fait paraitre un guide d’étude éducatif, les Femmes et l’Holocauste : courage et compassion, accompagné d’un DVD qui comprend les témoignages des survivants. En 2012,  le Programme a émis un guide d’étude au documentaire avec animation, La dernière sortie de Petr Ginz, un jeune garçon juif de Prague qui est mort pendant l’Holocauste. Le guide d’étude apporte un contexte historique pour le film et enseigne aux élèves l’importance des droits de l’homme et le travail des Nations Unies. Le Programme publie également des exposés élaborés par des chercheurs du monde entier sur l’Holocauste et la prévention du génocide à l’attention des étudiants universitaires. Le Volume II du Journal des documents de réflexion publié en janvier, veut émouvoir les jeunes lecteurs à travers des récits venant de Serbie à Shanghai en passant par l’Afrique du Sud pour ouvrir les esprits et provoquer des discussions animées sur ce thème crucial.

III. Commémoration de l’Holocauste et événements éducatifs

Dans le cadre de ses efforts pour perpétuer la mémoire de l’Holocauste parmi le grand public, le Programme sur l’Holocauste tient de nombreux événements tout au long de l’année, dont régulièrement des séries de films et des tables rondes fréquentes avec la participation d’experts mondiaux réputés sur l’Holocauste et l’étude des génocides.

Des sujets récents de discussion comprenaient :

En outre, le Programme tient un événement avec 400 élèves de l’enseignement secondaire pour présenter le nouveau produit éducatif de l’Institut de la Fondation pour la Shoah de l’Université de Californie du Sud (USC), « IWitness ». Cet outil didactique en ligne donne aux enseignants et aux élèves l’accès à des témoignages vidéo de plus de 1 000 témoins sur l’Holocauste. Le Programme organise également avec l’appui de son réseau de partenariats internationaux, des programmes de développement professionnel étendus pour les enseignants et tout dernièrement avec l’organisation « Faire face à l’histoire et à nous-mêmes. »

VI. Appui aux Centres d’information des Nations Unies

Le Programme sur l’Holocauste s’adresse aussi aux personnes du monde entier en vue de perpétuer la mémoire de l’Holocauste. Peu après sa création, le Programme a organisé quatre programmes de formation régionaux pour appuyer les efforts de communication des Centres d’information des Nations Unies (CINU). Les programmes de formation ont été conçus pour donner au personnel sur le terrain les outils nécessaires pour sensibiliser le public à l’actualité de l’Holocauste à notre époque.  Le personnel pourra par la suite intégrer ces principes dans des activités de communication visant à combattre la négation de l’Holocauste et promouvoir le respect pour la diversité et les droits de l’homme. Comme suivi à ces formations, le Programme a organisé trois vidéoconférences avec un survivant de l’Holocauste et des élèves en Asie, Afrique et Amérique latine comme moyen d’approfondir leur compréhension sur les dangers de la haine et du racisme. En 2012, le Programme a fourni une série de posters en huit parties, accompagnée par un guide de l’enseignant et des imprimés pour les élèves, décrivant des cas particuliers de sauvetage pendant l’Holocauste. Le CINU de Buenos Aires, le CINU de Moscou, le CINU de Genève et le CINU de Bruxelles ont produit ce matériel éducatif et le film « Les Sauveteurs » en espagnol, russe et français pour qu’il soit présenté dans les salles de classe du monde entier.

 

Contact : Kimberly Mann, Directrice