ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

L'Holocauste et les Nations Unies
Programme de communication

Journée internationale dédiée à la mémoire des
victimes de l’Holocauste, 27 janvier 2017

Message du Secrétaire général

Aujourd'hui, nous honorons la mémoire des victimes de l'Holocauste, tragédie sans précédent de l’histoire de l’humanité.
L’humanité doit se souvenir que l’Holocauste a été une tentative systématique d’élimination des Juifs et de nombreuses autres personnes.

Il serait dangereux de penser que l’Holocauste n’est que le résultat de la folie d’un groupe de criminels nazis. Au contraire, l’Holocauste a été l’aboutissement de plusieurs millénaires pendant lesquels les Juifs, pris comme boucs émissaires, ont été la cible de haine et de discrimination, ce que nous appelons aujourd’hui l’antisémitisme.

De manière tragique et en dépit de notre détermination, l’antisémitisme continue d’avoir le vent en poupe. Nous observons en outre une montée profondément inquiétante de l’extrémisme, de la xénophobie, du racisme et de l'islamophobie. L’irrationalité et l’intolérance font leur grand retour.

Tout cela va à l’encontre des valeurs universelles consacrées dans la Charte des Nations Unies et dans la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Nous ne devons jamais nous taire ou rester indifférents lorsque des êtres humains souffrent.

Nous devons toujours défendre les plus faibles et traduire en justice les bourreaux.

Et comme le souligne le thème retenu pour la commémoration de cette année, l’éducation est la clef d’un avenir meilleur.

Après les atrocités commises au XXe siècle, l’intolérance ne devrait plus avoir sa place au XXIe siècle. Je m’engage devant vous, en ma qualité de Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, à être aux avant-postes de la bataille contre l’antisémitisme et tous les autres visages de la haine.

Bâtissons un avenir synonyme de dignité et d’égalité pour tous et rendons pour cela hommage à la mémoire des victimes de l’Holocauste, dont nous perpétuerons toujours le souvenir.