ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

L'Holocauste et les Nations Unies
Programme de communication

Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste, 27 janvier 2017


Calendrier 2017 des événements

« Commémoration de l'Holocauste : Éducation pour un avenir meilleur »

Le thème de la commémoration de l'Holocauste et des activités éducatives associées, notamment de la cérémonie de commémoration de l'Holocauste pour l'année 2017 est : « Commémoration de l'holocauste : Éducation pour un avenir meilleur ». Ce thème souligne la dimension universelle de l'éducation à l'Holocauste et sa capacité à servir d’instrument efficace pour faire respecter les droits de l'homme, accroître la tolérance et défendre notre humanité commune. L'Holocauste est un événement décisif de l'histoire qui permet de tirer d'importantes leçons sur le danger de l'extrémisme et la prévention des génocides de nos jours.

Nouveau programme éducatif
Les affiches État de la tromperie: La puissance de la propagande nazie



Le Programme de communication sur l'Holocauste et les Nations Unies a établi un partenariat avec le Musée mémorial des États-Unis pour l'Holocauste afin de produire un ensemble de 16 affiches s'inspirant de l'exposition dudit Musée intitulée État de la tromperie: La puissance de la propagande nazie , qui seront postées par le réseau mondial des centres d'information des Nations Unies. L'exposition traite de la façon dont les Nazis ont utilisé la propagande pour gagner le soutien massif des électeurs dans la jeune démocratie allemande après la Première guerre mondiale, mettre en œuvre des programmes radicaux sous la dictature du parti dans les années 1930 et justifier la guerre et les massacres. Elle fait ressortir l'importance de la question de la propagande et pousse les élèves à s'interroger, à analyser les faits et à rechercher la vérité. Les affiches, ainsi qu'un plan de cours, sont disponibles dans les six langues officielles de l'ONU (anglais, arabe, chinois, espagnol, français, russe), ainsi qu'en néerlandais et kiswahili. Les éducateurs peuvent accéder à la documentation ici


 

Lundi 23 janvier 2017

  • Ouverture de l'exposition Éducation et commémoration. L'Holocauste en Roumanie

    Lieu : Mur courbe, bâtiment des conférences, Siège de l'ONU
    Heure : 18 h à 20 h
    (sur invitation uniquement)
    Contact: elisabeta.david@mae.ro

    L'exposition intitulée Éducation et commémoration. L' Holocauste en Roumanie illustre les événements commémoratifs et éducatifs relatifs à l'Holocauste organisés en Roumanie pendant la présidence roumaine de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste en 2016. Cette exposition met en lumière les programmes éducatifs sur l'Holocauste organisés par les autorités roumaines avec le concours de la société civile et des organisations internationales à l'intention des membres de la société civile, tels que les policiers, les magistrats et les enseignants, ainsi que les activités dans lesquelles les élèves ont été impliqués. Elle présente brièvement l'histoire de l'Holocauste en Roumanie, en particulier celle du pogrom d'Iași en 1941, ainsi que les histoires de quelques braves Roumains qualifiés de « Justes parmi les nations », censées inciter les jeunes générations à protéger les valeurs universelles et démocratiques. Produite par l'Institut national « Elie Wiesel » d'études roumaines sur l'Holocauste, elle est ouverte du 16 au 27 janvier 2017.

 

Mardi 24 janvier 2017

  • Ouverture de l'exposition État de la tromperie : La puissance de la propagande naziea

    Lieu : Hall des visiteurs, bâtiment de l'Assemblée générale
    Heure : 18 h à 20 h
    (Réception privée, sur invitation uniquement)

    L'exposition intitulée État de la tromperie : La puissance de la propagande nazie traite de la façon dont les Nazis ont utilisé la propagande pour gagner le soutien massif des électeurs dans la jeune démocratie allemande après la Première guerre mondiale, mettre en œuvre des programmes radicaux sous la dictature du parti dans les années 1930 et justifier la guerre et les massacres. Elle fait ressortir l'importance de la question de la propagande et pousse les visiteurs à s'interroger, à analyser les faits et à rechercher la vérité. Elle est organisée par le Musée mémorial des États-Unis pour l'Holocauste et sera ouverte pendant tout le mois de mars 2017.

Mercredi 25 janvier 2017

  • Projection du film Persona Non Grata

    Lieu : Salle de conférence n°4
    Heure : 18 h 30 à 21 h

    Contact: HolocaustRemembrance@un.org

    Le Programme de communication sur l'Holocauste et les Nations Unies, en partenariat avec les missions permanentes du Japon et de la Lituanie, projettera le film documentaire Persona Non Grata. Ce film présente l'histoire de Chiune Sugihara, un diplomate japonais dont la décision de délivrer des visas à des réfugiés juifs de Kaunas en Lituanie a permis de sauver des milliers de vies. Les représentants permanents du Japon et de la Lituanie auprès de l'Organisation des Nations Unies prononceront les discours d'ouverture. Le réalisateur Cellin Gluck pré-sentera le film et participera à un échange avec le public.

    Credit: c2015 "Persona Non Grata" Film Partners

 

Jeudi 26 janvier 2017

  • Réunion d'information du Département de l'information des Nations Unies à l'intention des ONG
    Commémoration de l'Holocauste : éducation contre l'extrémisme, construire un avenir meilleur

    Lieu : Salle de conférence n°1
    Heure : 11 h à 12 h 30

    Contact: undpingo@un.org

    Un panel d'experts examinera la puissante propagande qui a permis aux Nazis de réussir à répandre leur idéologie raciste et à gagner en influence. Quel en a été l'impact, comment la société s'en est-elle remise et quelles leçons tirer pour apprendre aux populations à réagir contre les points de vue extrémistes et contribuer à la construction d'un monde plus pacifique aujourd'hui ?

  • Projection du film Jacob le menteur (1974) (1974)

    Lieu : Centre tchèque, New York
    Heure : 19 h
    Contact: karpetova@czechcenter.com
    Jacob le menteur

    En 1944, dans un ghetto situé en Pologne occupée par l'Allemagne nazie, Jacob Heym (incarné par l'acteur tchèque primé Vlastimil Brodsky) est convoqué au poste de police. Là, il entend à la radio que les « Russes sont à vingt kilomètres de Bezanika ». Le lendemain, il le répète à un ami abattu qui est sur le point de se suicider, et cette nouvelle ravive son espoir de salut. Puisqu'il n'est permis à personne d'avoir une radio dans le ghetto, Jacob fait semblant d'en avoir une. Tout le monde a hâte d'avoir des nouvelles du monde extérieur et demande régulièrement à Jacob des nouvelles de la progression des Soviétiques. Jacob crée des récits fictifs pour soulager son entourage de cet insupportable désespoir, mais ses mensonges ne peuvent empêcher la machine en place d'entraîner la mort de tous les habitants du ghetto. Le film est réalisé par Frank Beyer. L'événement est organisé par la Mission permanente de la République tchèque auprès de l'Organisation des Nations Unies.

Vendredi 27 janvier 2017

  • Cérémonie de commémoration de l'Holocauste aux Nations Unies
    Journée mondiale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste


    Lieu : Salle de l'Assemblée générale
    Heure :
    11H00 à 13H00
    Diffusion en direct sur la Web TV de l'ONU
    Contact: HolocaustRemembrance@un.org

    L'événement sera abrité par Mme Cristina Gallach, Secrétaire général adjoint à la communication et à l'information. Au nombre des orateurs invités, figureront : le Secrétaire général de l'ONU ; le Président de la soixante-onzième session de l'Assemblée générale ; les représentants permanents d'Israël et des États-Unis auprès de l'ONU. M. Noah Klieger (Israël) sera l'orateur principal. Le chantre Israël Singer récitera les prières de commémoration, accompagné par Artur Kaganovskiy au violon. Le guitariste Gary Lucas et la chanteuse Rachel Joselson seront les musiciens invités.


  • Rencontre avec l'auteur de Un jour vous comprendrez

    Heure : 13H00 à 14H00
    Librairie des Nations Uniesbook
    Bâtiment de l'Assemblée générale, hall des visiteurs

    À partir de sources de première main, notamment des lettres et des photographies transmises par son père Walter Wolff, l'auteur Nina Wolff-Feld raconte en détail l'histoire d'un survivant de l'Holocauste qui a survécu en tant que réfugié en se cachant, et qui a réussi à fuir l'Europe pour les États-Unis avant 1941. À Camp Richie, il suit une formation d'agent des renseignements de l'armée et retourne en Europe pour interroger des prisonniers de guerre en préparation des procès de Nuremberg.

    Le Dr Mehnaz M. Afridi, Professeur adjoint d'études religieuses et Directeur du Centre sur l'Holocauste, le génocide et l'éducation interconfessionnelle du Manhattan College participera également aux échanges.