ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

L'Holocauste et les Nations Unies
Programme de communication

Journée internationale dédiée à la mémoire des
victimes de l’Holocauste, 27 janvier 2015

Message du Secrétaire général

Il y a 70 ans jour pour jour, les forces alliées libéraient le camp de concentration et d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau. Plus d’un million de prisonniers, pour la plupart des Juifs, ont été brutalement et systématiquement assassinés dans ce camp où les nazis ont pour la première fois mis en pratique le monstrueux concept de l’industrialisation du meurtre. Au nombre des victimes figuraient également des Polonais non Juifs, des prisonniers politiques, des prisonniers de guerre soviétiques, des Sintis et des Roms, des homosexuels, des personnes handicapées et des témoins de Jéhovah.

Ce massacre sans précédent dans l’histoire de l’humanité trouve son explication dans l’idéologie raciale perverse des nazis, dont l’objectif était d’exterminer non seulement les Juifs, mais aussi les autres groupes de population qu’ils considéraient comme inférieurs.

L’humanité tout entière s’est unie pour vaincre la menace nazie et, aujourd’hui, elle est de nouveau mise à l’épreuve. Partout, des minorités sont victimes du sectarisme. Les tensions sectaires et les autres formes d’intolérance prennent de l’ampleur. Des attaques antisémites continuent d’être commises, et des Juifs sont tués au seul motif qu’ils sont Juifs. Les populations vulnérables du monde entier continuent d’enterrer leurs morts tout en vivant dans la peur d’être victimes de nouveaux actes de violence.

Les tragédies que représentent la Deuxième Guerre mondiale et l’Holocauste ont largement influencé la mission de l’Organisation des Nations Unies, qui s’est engagée à protéger les personnes vulnérables, à promouvoir les droits fondamentaux de l’homme et à défendre le principe selon lequel chaque être humain a une valeur intrinsèque et doit pouvoir vivre librement et dans la dignité.

Ces 10 dernières années, le Programme de communication sur l’Holocauste et les Nations Unies a rassemblé des élèves et des enseignants du monde entier autour de ces objectifs. Nous remercions nos nombreux partenaires – parmi lesquels des survivants de l’Holocauste – d’avoir contribué à cet effort qui, au cours de la seule année 2014, a concerné 42 pays.

La violence et les préjugés dont nous sommes témoins chaque jour sont un brutal rappel du chemin qui reste à parcourir pour ce qui est de faire respecter les droits de l’homme, prévenir les génocides et défendre les valeurs humanistes que nous partageons. Il nous faut redoubler d’efforts afin d’éradiquer les racines profondes de la haine et de l’intolérance. Ensemble, les peuples du monde entier doivent rompre le cercle de la discorde et bâtir un monde dans lequel règnent la tolérance et le respect mutuel.