ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

L'Holocauste et les Nations Unies
Programme de communication

Journée internationale dédiée à la mémoire des
victimes de l’Holocauste 2012

Message du Secrétaire général                   

27 janvier 2012

Jewish children perished in the Holocaust

Un million et demi d’enfants juifs ont péri dans l’Holocauste, victimes des persécutions commises par les nazis et leurs sympathisants.

En outre, des dizaines de milliers d’enfants ont été assassinés, dont des handicapés, des Roms et des Sintis.

Tous victimes d’une idéologie pétrie de haine qui les a qualifiés d’« êtres inférieurs ».

Cette année, la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste est dédiée aux enfants, à ces filles et à ces garçons qui ont connu la terreur et le mal à l’état pur.

La guerre a fait beaucoup d’orphelins, et de nombreux enfants ont été arrachés à leur famille.

Beaucoup ont succombé à la faim, à la maladie ou aux mains de leurs bourreaux.

Nous ne saurons jamais ce que ces enfants auraient pu apporter à notre monde.

Et parmi les survivants, beaucoup étaient tellement anéantis qu’ils ne pouvaient raconter ce qu’ils avaient vécu.

Aujourd’hui, nous voulons nous faire l’écho de leur histoire.

C’est pour cela que l’Organisation des Nations Unies continue de propager les enseignements universels tirés de l’Holocauste.

Et c’est pourquoi nous nous efforçons de promouvoir les droits et les aspirations des enfants, tous les jours, partout dans le monde.

C’est pourquoi également nous continuerons de nous inspirer de l’exemple édifiant de grands humanistes, tel Raoul Wallenberg, en cette année qui marque le centenaire de sa naissance. Aujourd’hui, alors que nous honorons le souvenir de tous ceux qui ont péri dans l’Holocauste – des plus jeunes aux plus âgés – j’exhorte tous les pays à protéger les plus vulnérables, quels que soient leur race, leur couleur, leur sexe ou leurs croyances religieuses.

Face aux pires infamies, les enfants sont particulièrement vulnérables.

Nous devons leur montrer la noblesse dont l’humanité est capable.

Je vous remercie.