ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Questions thématiques

Réfugiés

Aperçu

Ombres d'enfants derrière une tente du HCR. Photo ONU.

Les réfugiés qui fuient la guerre ou les persécutions sont placés dans une situation de grande vulnérabilité. Ils ne sont pas protégés par leur gouvernement — qui est d’ailleurs souvent à l’origine des menaces de persécution à leur encontre. Si d’autres pays ne les autorisent pas à accéder à leur territoire, ou refusent de les aider une fois sur place, ils peuvent les exposer à la mort — ou à mener une existence intolérable, dépourvue de droits et de sécurité.

La Convention de 1951 relative aux réfugiés et son Protocole de 1967 sont les pierres angulaires de la protection des réfugiés. L’un des plus importants principes inscrits dans la Convention de 1951 est qu’un réfugié ne devrait pas être expulsé ou refoulé « sur les frontières des territoires où sa vie ou sa liberté serait menacée ». Les gouvernements sont, en premier lieu, responsables de la protection des réfugiés présents sur leur territoire.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés prend part, aux côtés des États, à un effort constant destiné à expliquer, clarifier et renforcer le corpus existant de lois internationales engendré par la Convention de 1951.

Le HCR coordonne aussi l’approvisionnement et l’acheminement de l’aide humanitaire. Elle gère, ou aide à gérer, des camps ou des groupements de camps, et élabore des projets spécifiques à l’attention des plus vulnérables : les femmes, les enfants et les personnes âgées, qui représentent en général 80 % d’une population réfugiée.

Le mandat du HCR inclut également la recherche active de solutions au sort des réfugiés : rapatriement volontaire, intégration locale ou réinstallation dans un pays tiers.

Les partenaires onusiens du HCR

En raison de la complexité grandissante des crises humanitaires, le HCR a accru le nombre et la diversité de ses partenaires. Les organismes onusiens suivants sont également actifs dans la protection et l’assistance aux réfugiés :

Un réfugié est une personne qui « craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays ».

Convention relative au statut des réfugiés