ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Questions thématiques

Pays les moins avancés

Aperçu

Les pays les moins avancés (PMA) sont les pays les plus pauvres et les plus faibles du monde. Ces 48 pays EN, structurellement handicapés dans leur développement, vulnérables au niveau économique, méritent une attention particulière de la part de la communauté internationale. Ils bénéficient de mesures d'appui spécifiques, en particulier dans le domaine du financement du développement, mais également dans le cadre du commerce multilatéral.

Quels sont les critères d’identification des pays les moins avancés (PMA) ?

Afin d’être reconnu comme PMA, un pays doit remplir les trois critères suivants :

Comment répondre aux besoins des pays les moins avancés ?

Les mesures internationales de soutien associées au statut de PMA concernent les préférences commerciales, le financement du développement, y compris l’aide publique au développement, l’allègement de la dette, l’assistance technique et d’autres formes de soutien.

L’avenir des PMA est un enjeu crucial de la communauté internationale et fait partie intégrante des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Un jeune garçon utilise une pompe à eau commune pour se laver. Photo ONU.
Aide publique au développement (APD)

Les PMA reçoivent environ un tiers de toute l’aide publique au développement provenant des pays développés.

Pour aider ces pays il faut :

L’aide aux PMA a augmenté, passant de 13 milliards en 1996 à 30 milliards de dollars en 2006. La même année, seuls 6 donateurs sur 22 ont rempli l’objectif consistant à donner 0,20 % de leur revenu national sous forme d’aide aux PMA.

En 2008, l’APD a augmenté de 10,2 % pour atteindre 119,8 milliards de dollars (décaissements nets), montant le plus important jamais enregistré en dollars. Les dépenses consacrées aux programmes et projets d’aide bilatérale connaissent un accroissement depuis quelques années et de 2007 à 2008, elles ont augmenté de 12,5 %. Cela dit, l’aide totale reste bien en deçà de la cible des Nations Unies, qui est de 0,7 % du produit national brut.

Allègement de la dette

La vulnérabilité des PMA est amplifiée par un niveau élevé d’endettement. Dans ces pays, le fardeau de la dette représente en moyenne 42 % du revenu national brut, contre 26 % dans les autres pays en développement, avant la crise économique de 2009.

En 2008, 33 des 41 PMA étaient qualifiés pour un allègement de leur dette au titre de l’Initiative du FMI et de la Banque mondiale en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE).

Coopération technique

Pour accélérer leur développement en améliorant leur production et leurs capacités commerciales, les PMA ont besoin d’assistance technique et d’autres formes d’assistance, comme la création d’infrastructures.

Les PMA ont besoin de la coopération technique pour :

Comment accompagner les pays les moins avancés ?

Le système des Nations Unies accompagne les PMA sur la voie du développement, grâce à deux principaux programmes  :

D’autres organismes des Nations Unies soutiennent également les PMA.

Quels sont les impacts des changements climatiques sur les PMA?

Possédant des ressources et des infrastructures défaillantes, les PMA restent les plus vulnérables au changement climatique. Leur qualité de vie et leur moyens de subsistance seront compromis par l’impact négatif des changements climatiques dans un avenir prévisible. Des enjeux importants dépendent de la recherche et du développement, de la mise en œuvre de bonnes stratégies d’adaptation, du renforcement des capacités et du développement de coalitions et de partenariats internationaux.