ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Questions thématiques

Haut de page

Démocratie et société civile

Dans le monde, le rôle de la société civile n'a jamais été aussi important que cette année, au moment où la planète s'apprête à mettre en oeuvre le nouveau programme de développement, adopté par tous les gouvernements du monde. Cependant, pour les militants et les organisations de la société civile de nombreux pays, sur tous les continents, l'espace se réduit, voire se ferme, car certains gouvernements adoptent des mesures restrictives qui entravent la capacité des ONG à travailler et à recevoir des fonds.

Comme l'a déclaré le Secrétaire général, l'existence d'une société civile forte et libre d'agir est la marque des démocraties prospères et stables, dans lesquelles le gouvernement et la société civile travaillent de concert vers des objectifs communs visant un avenir meilleur, et où la société civile contribue à ce le gouvernement rende compte de ses actes.

Le Fonds des Nations Unies pour la démocratie (FNUD) appuie les projets qui renforcent la société civile, favorisent les droits de l’homme et encouragent la participation de tous les groupes aux processus démocratiques. C’est la seule entité de l’ONU qui a le terme « démocratie » dans son appellation ; le seul organe de l’ONU dont l’objet principal est de soutenir la démocratie en donnant plus de pouvoir à la société civile ; et l'un des plus jeunes organismes des Nations Unies.

Depuis que le Secrétaire général Kofi Annan a créé le FNUD en tant que fonds général d’affectation spéciale des Nations Unies en 2005, celui-ci a financé près de 600 projets dans plus de 120 pays, soit un montant total de 150 million de dollars. Ces projets ont appuyé les initiatives de la société civile en faveur de la responsabilisation et de la transparence, ou renforcer les capacités pour améliorer la gouvernance et l’état de droit. Les financements du FNUD vont dans leur grande majorité à des projets menés par des organisations locales de la société civile dans des pays où la démocratisation est en phase de transition ou de consolidation. En ce sens, le FNUD joue un rôle nouveau, distinct et unique, qui complète et renforce les activités que l'ONU mène traditionnellement avec les gouvernements en faveur d’une gouvernance démocratique dans le monde entier. Le Fonds appuie davantage la demande que l'offre de la démocratie.

Les projets du FNUD portent sur sept domaines principaux :

Les projets choisis par le FNUD dans le cadre du neuvième cycle de financement mettent délibérément l’accent sur la participation des jeunes. Ils représentent près de 50 % des projets retenus, essentiellement parce qu'aujourd'hui, une personne sur cinq a entre 15 et 24 ans. Les jeunes ont davantage les moyens de se rassembler, de parler de questions qui importent : injustice, discrimination et changement climatique ou droits de l'homme et solidarité humaine. Cet intérêt montre également que 2015 est une année charnière pour l'Organisation des Nations Unies, au moment où la communauté internationale s'efforce de définir de nouveaux objectifs de développement durable et un nouvel accord universel et authentique sur le climat ; engagements avec lesquels les jeunes d'aujourd'hui devront vivre et qu'ils devront poursuivre.

En 2014, le FNUD a reçu plus de 2 300 propositions de projets. Le montant des subventions s'élève en moyenne à 195 000 dollars et les candidatures font l'objet d'une procédure de sélection très rigoureuse et compétitive. Le Fonds est exclusivement alimenté par les dons des États Membres. Il a bénéficié jusqu'à présent du concours de plus de 40 Etats, qui ont contribué un montant cumulé de plus de 160 millions de dollars. Les plus grands donateurs sont les États-Unis et l'Inde.

Le FNUD est déterminé à promouvoir la transparence et l'échange de savoir. Les évaluations externes des projets arrivés à leur terme sont disponibles sur le site Web du FNUD.

Quelques exemples des projets du FNUD à travers le monde sont présentés ci-après :

La démocratie en action

Phase I : École d’enseignement des procédures démocratiques à l’intention des entités autonomes de toutes les régions d’Ukraine

Ukraine, UNDEF

Ukraine

En Ukraine, un projet financé par le FNUD a pour objet d’accroître la transparence et la responsabilisation des entités autonomes locales, en introduisant des procédures parlementaires dans l’activité quotidienne de certains conseils locaux de toutes les régions du pays, notamment dans l’Est. Dans le cadre de ce projet, les représentants de 24 administrations locales, soit une par région ukrainienne, suivent un programme dans une école de règles et de procédures démocratiques. Les participants visent à faire adopter des textes modifiant la réglementation en vigueur dans les administrations locales concernées afin d’introduire des procédures parlementaires et de règles démocratiques, ce qui permettra aux conseils en question de diffuser leurs sessions sur Internet. En réunissant des représentants de toutes les régions d’Ukraine, cette école contribue également à l’idée de tenir des débats politiques organisés, pacifiques et sans exclusive. Ce projet est mis en oeuvre par le Centre de ressources d'Ukraine occidentale.

Phase II : Autonomisation des communautés autochtones de Bolivie par la délivrance de pièces d’identité officielles

Bolivie

Bolivie

En Bolivie, le FNUD finance dans les départements de La Paz et d’Oruro un projet visant à donner aux communautés autochtones une émancipation juridique et politique, en leur délivrant des pièces d'identité officielles, prérequis à la participation démocratique que beaucoup ne possédaient pas; en leur faisant mieux connaître le processus démocratiques et en renforçant leur capacité à y prendre part et à exercer leurs droits ; et en améliorant l'accès aux documents juridiques et aux droits de base pour tous, au moyen d’activités de sensibilisation fondées sur des faits visant un changement institutionnel. Mis en oeuvre par la Fundacion Microjusticia Bolivia (MJB), ce projet prévoit également la mise en place d’un réseau de facilitateurs ruraux, chargés de coordonner l’établissement de cellules de conseil juridique et d’organiser des campagnes d’information sur la façon d’obtenir les documents nécessaires. Tout aussi important, le projet encourage le dialogue entre chefs traditionnels et fonctionnaires gouvernementaux à l’occasion de réunions de de prise de contact et d’un forum.

Phase III : Défense des droits des populations locales et des mineurs dans le cadre de l’exploitation des ressources minérales en République démocratique du Congo

République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo

En République démocratique du Congo, un projet financé par le FNUD a pour objet de défendre les droits économiques, sociaux et culturels des populations locales et des mineurs traditionnels dans le cadre de l’exploitation des ressources minérales. Le projet préconise une réforme juridique ; favorise la diffusion et l'explication des textes juridiques ; sensibilise les chefs des communautés ainsi que les autorités judiciaires et les administrateurs des mines aux droits et aux obligations de chacun ; soutient les personnes dont on a violé les droits ; contribue à l'organisation des mineurs traditionnels ; et surveille le respect des droits de l'homme dans le cadre de l'exploitation des ressources naturelles. Le projet est mis en oeuvre par l'ONG Action pour la promotion et la défense des droits des personnes défavorisées.

Pour en savoir plus :