ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Questions thématiques

Haut de page

Démocratie et société civile

Contexte

Alors que les États Membres de l’Organisation des Nations Unies s’apprêtent à prendre des mesures nationales ambitieuses pour mettre en œuvre le programme de développement durable, l’appui qu’apporte la société civile à ce processus continue de jouer un primordial. Pourtant, en 2016, dans de nombreux pays sur tous les continents, la marge de manœuvre des militants et organisations de la société civile s’amenuise — voire même disparaît complètement. Des gouvernements ont adopté des mesures restrictives qui limitent la possibilité d’action des ONG ou leur capacité de recevoir des fonds.

Comme le Secrétaire général l’a indiqué, la présence d’une société civile forte et libre d’agir est la marque de fabrique d’une démocratie stable et accomplie — où l’État et la société civile travaillent ensemble au service d’objectifs communs pour un avenir meilleur et où, dans le même temps, la société civile concourt à rappeler aux pouvoirs publics leurs responsabilités.

Le Fonds des Nations Unies pour la démocratie (FNUD) soutient des projets qui visent à renforcer la voix de la société civile, à promouvoir les droits de l’homme et à encourager la participation de tous les groupes aux processus démocratiques. C’est la seule entité des Nations Unies dont le nom comporte le mot « démocratie », la seule à avoir pour objectif premier de soutenir la démocratie en renforçant le pouvoir d’action de la société civile et l’une des plus récentes du système des Nations Unies.

Depuis sa création en 2005 en tant que fonds général d’affectation spéciale par le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies Kofi A. Annan, le Fonds des Nations Unies pour la démocratie a appuyé près de 650 projets dans plus de 120 pays et déboursé au total plus de 150 millions de dollars. Les objectifs de ces projets allaient de l’appui aux efforts déployés par la société civile pour accroître la responsabilisation et la transparence au renforcement des capacités pour une meilleure gouvernance et la consolidation de l’état de droit. Les ressources du FNUD vont en grande partie à des organisations locales de la société civile de pays où la démocratisation est en phase de transition ou de consolidation. Ainsi, le FNUD joue un rôle nouveau, distinct et unique, qui complète et renforce les activités plus traditionnelles que mène l’ONU en collaboration avec les gouvernements, l’objectif étant de consolider la gouvernance démocratique de par le monde, en soutenant la « demande » plutôt que l’« offre » en matière de démocratie.

En 2015, le FNUD a reçu plus de 2 600 propositions de projet. Les subventions tournent en moyenne autour de 200 000 dollars et les demandes sont examinées dans le cadre d’un processus de sélection très rigoureux et compétitif. Lors de la sélection des projets pour le dixième cycle de financement, le FNUD mettra délibérément l’accent sur l’appui de la société civile en faveur de la réalisation des objectifs de développement durable et accordera une attention particulière aux projets qui interagissent avec les gouvernements pour apporter des changements. Les initiatives de groupes de la société civile, qui peuvent exiger des comptes à tous les niveaux des pouvoirs publics, joueront un rôle crucial en aidant les gouvernements à traduire dans les faits le programme de développement durable. Ces projets portent sur l’ensemble des principaux domaines d’action du FNUD, allant de la participation des jeunes à l’état de droit.

Le Fonds dépend entièrement des contributions volontaires des États Membres. Jusqu’à présent, il a été soutenu par plus de 40 gouvernements, qui ont versé un montant total de plus de 170 millions de dollars. Les plus grands donateurs sont les États-Unis et l’Inde.

Le FNUD est attaché au principe de transparence et au partage des connaissances. Des évaluations externes des projets achevés sont disponibles sur le site Web du FNUD.

La démocratie en action

On trouvera ci-dessous des exemples de projets soutenus par le FNUD à travers le monde :

Renforcement de la participation citoyenne au journalisme et des enquêtes fondées sur des données en Argentine

Argentine

Argentine

En Argentine, un certain nombre d’activités portant sur le journalisme d’investigation ont été organisées dans le cadre d’un projet financé par le Fonds des Nations Unies pour la démocratie en vue de favoriser la participation des citoyens au contrôle des affaires publiques et de leur donner un meilleur accès aux données et à l’information. Le projet vise à pousser les citoyens à participer à la production de contenus informationnels et à améliorer leur accès aux données. Pour ce faire, des journalistes locaux s’efforcent de faire participer davantage les citoyens au recueil et au traitement d’informations aux fins d’enquête et de les pousser à exploiter les possibilités qui leur sont offertes de contrôler les actes de leurs dirigeants en les tenant responsables. Le projet vise aussi à améliorer la qualité des données recueillies sur les sujets qui font l’objet d’investigations, et à susciter l’innovation dans le monde des médias et du journalisme en développant, pour la première fois dans le pays, le journalisme d’investigation fondé sur des données et sur la multiplicité des sources. Une campagne dans les médias et sur les réseaux sociaux viendra accompagner le projet.

Intégrer les objectifs de développement durable au programme de la société civile arabe

Objectifs de développement durable

Objectifs de développement durable

Un projet financé par le FNUD a été lancé dans cinq pays arabes (Égypte, Jordanie, Liban, Maroc et Tunisie) pour accroître la participation des organisations de la société civile au programme de développement durable. L’objectif est de créer une instance arabe permanente qui renforcera les capacités, favorisera le dialogue social et influencera la prise de décisions en vue de responsabiliser les dirigeants vis-à-vis des objectifs de développement durable. Il ressort d’un récent rapport sur les objectifs du Millénaire pour le développement dans les pays arabes que, pour de nombreux indicateurs, en particulier les cibles relatives à l’éducation, les pays arabes avaient accompli des progrès. Toutefois, ils n’ont pas fait la promotion du développement inclusif et ont dû surmonter des obstacles d’ordre social et économique pour répondre aux aspirations de leurs citoyens. Le projet a pour objectif d’engager la région arabe sur la voie de la démocratie, principalement grâce à des réformes socioéconomiques.

Projet « Jeunes web TV » au Maroc

Maroc

Maroc

Un projet financé par le Fonds des Nations Unies pour la démocratie au Maroc, intitulé « Jeunes web TV », vise à accroitre la démocratisation des médias publics en facilitant l’accès des jeunes, compte tenu de leur utilisation des nouvelles technologies pour la communication et la participation à la vie politique. Le projet est mis en œuvre par le Médiateur pour la démocratie et les droits de l’homme (MDDH) sis à Rabat. Il vise à renforcer les capacités des jeunes en les faisant participer à la conception, à l’élaboration et à la réalisation de programmes télévisés abordant différents sujets liés aux questions politiques, économiques, sociales et culturelles actuelles. Il s’appuie sur un projet antérieur également financé par le FNUD, intitulé « Jeunes pour la démocratie au Maroc », qui a réuni des étudiants au sein d’un conseil de la jeunesse, offrant aux jeunes marocains une plateforme d’échange où débattre et s’exprimer. Le projet « Jeunes web TV » pérennise les résultats de cette première initiative et renforce l’engagement des jeunes dans la vie publique en jetant un pont qui renforcera les compétences techniques et artistiques de jeunes habituellement limités aux médias parallèles. Pour ce faire, un groupe de jeunes hommes et femmes produira des contenus qui seront diffusés sur le web, comme des podcasts, des annonces publicitaires et des messages de sensibilisation, et créera également un programme de télévision en ligne durable, qui constituera une source d’informations alternative aux médias traditionnels.

Accès à l’information pour la transparence de la dépense publique et des budgets au Libéria

Libéria

Libéria

Au Libéria, un projet financé par le FNUD lutte contre la corruption en renforçant la transparence dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017, la troisième depuis la fin de la guerre civile. Tout d’abord, des organisations citoyennes locales ont été identifiées pour susciter le débat au sein des populations locales sur les conséquences de la corruption et pour les sensibiliser à cette question. Le projet a également consisté à approcher des journalistes travaillant dans des stations de radio locales pour qu’ils mènent des enquêtes sur les projets de développement et qu’ils soient formés au journalisme d’investigation en matière de corruption. Une équipe de militants anticorruption a été mise en place dans des stations de radio locales pour améliorer, intensifier et suivre les activités sensibilisation de la population à la lutte contre la corruption.

Pour en savoir plus :