ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Questions thématiques

Énergie atomique

Aperçu

L’énergie atomique est aujourd’hui un composant incontournable de la scène scientifique mondiale. Le rôle de l'ONU est de participer à la coopération nucléaire et de contribuer à la paix et à la sécurité internationale en surveillant tant les activités déjà existantes que les avancées et développements des nouvelles techniques.

Les 3 piliers de la coopération nucléaire sont :

L'agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)

Créée en 1957 sous l’égide de l’ONU en tant qu’institution autonome, l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) est en charge de la coopération nucléaire pour la paix et le développement.

L’AIEA promeut les utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire pour le bénéfice de l’humanité et au service du développement durable. Elle incite à la coopération internationale dans le domaine de la sûreté et s’attache à prévenir le détournement de ce type d’énergie à des fins militaires.

Les missions de l’AIEA comprennent :

L’AIEA établit également des normes de radioprotection (en matière de sécurité du transport des substances radioactives par exemple) et apporte une aide d’urgence aux États Membres en cas d’accident nucléaire.

Nucléaire et électricité

  • À ce jour, tous les réacteurs nucléaires fournissent près de 16 % de la production mondiale d’électricité. Dans neuf pays, l’énergie nucléaire assure plus de 40 % de la production.

Elle intervient également dans de nombreux secteurs tels que le domaine médical pour lequel elle fournit du matériel de radiothérapie et forme le personnel aux techniques de traitement des cancéreux dans les pays en développement.

L’agence compte aujourd’hui 144 États Membres et plus de 200 inspecteurs qui effectuent régulièrement des visites dans les installations relevant du Programme de garanties de l’AIEA.

Les armes nucléaires

Grâce à des efforts soutenus, la communauté internationale a conclu de nombreux accords multilatéraux visant à réduire les arsenaux nucléaires, à interdire le déploiement des armes nucléaires dans certaines régions et certains milieux (tels que l’espace extra-atmosphérique ou le fond des mers), à limiter la prolifération de ces armes et à mettre fin aux essais nucléaires.

Atoll de Bikini, îles Marshall, en 1954, lors du pire désastre radiologique de l'histoire des essais nucléaires des États-Unis d'Amérique.

Malgré ces réalisations, les armes nucléaires et leur prolifération demeurent un grand danger pour la paix et restent au premier plan des préoccupations de la communauté internationale.

Le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), qui est le plus universellement accepté de tous les traités multilatéraux de désarmement est entré en vigueur en 1970. Il est la pierre angulaire du régime de non-prolifération des armes nucléaires dans le monde.

En 1996, le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE) a été adopté à l’immense majorité des membres de l’Assemblée générale dans le but d’interdire toute explosion expérimentale où que ce soit.