Déclaration du Président de la 65e session de l’Assemblée générale, à l’occasion de l’admission de la République du Soudan du Sud aux Nations Unies

New York, le 14 juillet 2011

Monsieur le Vice-président,
Monsieur le Secrétaire général,
Excellences,
Distingués délégués,

C’est un grand honneur pour moi d’accueillir, au nom de l’Assemblée générale, la République du Soudan du Sud comme nouveau membre des Nations Unies.

C’est un moment historique et heureux pour l’Afrique mais aussi pour la communauté des nations. Nous accueillons en notre sein, dès aujourd’hui, ce jeune pays, dont l’indépendance a été proclamée formellement samedi passé, à Djouba, sa capitale. Ceci est remarquable.

L’indépendance du Sud-Soudan est en effet l’aboutissement d’un processus engagé il y a plusieurs années. La négociation puis la mise en œuvre de l’accord de paix global de 2005, ainsi que le referendum qui s’est tenu en janvier dernier sont des exemples de règlement pacifique d’une situation conflictuelle, un exemple pour la paix et la coopération pour le bien des populations. Je rends hommage au Soudan d’avoir accepté le résultat du referendum et d’avoir, en outre, été le premier pays à reconnaître cette jeune nation.

Les Nations Unies ont accompagné le processus menant à l’indépendance et sont prêtes, pour consolider ce succès, à continuer à soutenir le Soudan et le Sud-Soudan dans leur effort de trouver une solution pacifique aux questions encore ouvertes et de vivre dans la paix et l’harmonie.

Aujourd’hui, nous ancrons le Sud-Soudan dans la communauté des nations, au même titre que tous les autres États Membres, avec les mêmes droits et les mêmes responsabilités. L’universalité des Nations Unies et des valeurs qui sont inscrites dans sa Charte en est renforcée. Je suis confiant que le Sud-Soudan va contribuer à promouvoir les objectifs de sécurité, de paix, de prospérité, d’amitié et de coopération entre les peuples, tels que prônés par les Nations Unies. Ceci pour le bien de la population du Sud-Soudan, pour le bien de la région et de l’ensemble du continent africain.

Paix, prospérité, succès sont les vœux que je forme pour le peuple et le gouvernement de la République du Soudan du Sud. Je les félicite pour leur indépendance récente et leur souhaite une chaleureuse bienvenue, en tant que 193ème État Membre, dans la communauté des Nations.