Journée mondiale des compétences des jeunes

Le risque ce chômage est trois fois plus élevé pour les jeunes adultes que pour les plus expérimentés. Ils sont constamment confrontés à une plus faible qualité de l’emploi et à des inégalités de plus en plus importantes sur le marché du travail. Leur transition des études à l’emploi est devenue incertaine. En outre, les femmes sont davantage confrontées au chômage et aux faibles salaires. Elles sont aussi plus nombreuses à travailler à temps partiel ou avec des contrats à durée limitée.

L’éducation et la formation sont des facteurs importants de succès sur le marché du travail. Malheureusement, les systèmes actuels ne parviennent pas toujours à répondre aux besoins des jeunes dans le domaine de l’apprentissage. Des études montrent que beaucoup d’entre eux n'ont pas les notions de base en lecture, écriture et calcul.

Les compétences et l’emploi des jeunes sont des éléments fondamentaux du Programme de développement durable pour l’après 2030 et des 17 objectifs de développement durable. L’une des cibles de l’objectif 4 vise à augmenter considérablement, d’ici à 2030, le nombre de jeunes et d’adultes disposant des compétences, notamment techniques et professionnelles, nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat.

Afin de sensibiliser sur l'importance d'investir dans le développement des compétences des jeunes, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 15 juillet Journée mondiale des compétences des jeunes (A/RES/69/145).

À l'occasion de la Journée 2018 est organisée au Siège de l'ONU à New York une discussion sur la façon dont l'innovation et les technologies émergentes, telles que l'intelligence artificielle, transforment les marchés du travail et les compétences dont les jeunes ont besoin pour fonctionner dans les économies futures. Plus d'informations Disponible en anglais