« Consacrons-y des fonds suffisants, sensibilisons courageusement l’opinion et manifestons une volonté inébranlable, pour parvenir à une plus grande égalité des sexes dans le monde. C’est le plus grand investissement qui soit, dans notre avenir partagé. » — Message du Secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon

Thème 2016 : « La parité en 2030 : avancer plus vite vers l'égalité des sexes! »

La Journée internationale de la femme est l’occasion de dresser le bilan des progrès réalisés, d’appeler à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes ordinaires qui ont joué un rôle extraordinaire dans l’histoire de leur pays et de leur communauté.

Le thème 2016 pour la Journée internationale de la femme met l’accent sur les moyens d'accélérer le programme de développement durable à l’horizon 2030 et sur la mise en place d’un élan pour la mise en œuvre effective des nouveaux objectifs de développement durable, en particulier l’objectif 5 sur l’égalité entre les sexes et l’objectif 4 sur l’éducation de qualité pour tous. Il s’agit aussi de mettre en lumière l’initiative « Pour un monde 50-50 en 2030 » d’ONU Femmes, ainsi que d’autres engagements en faveur de l’égalité entre les sexes, les droits des femmes et ce qui permet de favoriser leur autonomie.

Les cibles clefs du programme de développement durable à l’horizon 2030 :

  • D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent, sur un pied d’égalité, un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit et de qualité, qui débouche sur un apprentissage véritablement utile, conformément à l’objectif de développement durable 4
  • D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des activités de développement et de soins de la petite enfance et à une éducation préscolaire de qualité qui les préparent à suivre un enseignement primaire
  • Mettre fin, dans le monde entier, à toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et des filles
  • Éliminer de la vie publique et de la vie privée toutes les formes de violence faite aux femmes et aux filles, y compris la traite et l’exploitation sexuelle et d’autres types d’exploitation
  • Éliminer toutes les pratiques préjudiciables, telles que le mariage des enfants, le mariage précoce ou forcé et la mutilation génitale féminine