Les femmes et la science

Bien que l’on observe aujourd’hui des signes encourageants de progrès, les femmes demeurent encore sous-représentées à tous les niveaux dans le secteur des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques à travers le monde. Or, l’égalité des genres dans ces domaines n’est pas seulement une question d’équité et de droits humains fondamentaux qu’il convient de réaffirmer.

Quand des filles et femmes brillantes se détournent de carrières scientifiques à cause d’obstacles trop importants, c’est une perte pour l’ensemble de la société. En effet, la recherche peut apporter des solutions aux défis du développement durable et nous ne pouvons pas nous permettre de nous priver du potentiel, des compétences et des idées de plus de la moitié de la population mondiale. L’égalité des genres doit donc être considérée comme un moyen déterminant pour favoriser l’excellence scientifique et technologique.

L'égalité entre les sexes a toujours été une question centrale pour les Nations Unies. L'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes et des filles contribueront de façon décisive à la réalisation de l'ensemble des objectifs et des cibles du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Le 14 mars 2011, la Commission de la condition de la femme a adopté un rapport à sa cinquante-cinquième session, dont les conclusions recommandent l'accès et la participation des femmes et des filles à l'éducation, à la formation, à la science et à la technologie, ainsi que la promotion de l'égalité d'accès des femmes au plein emploi et à un travail décent.

Le 20 décembre 2013, l'Assemblée générale a adopté une résolution relative à la science, à la technique et à l’innovation au service du développement, dans laquelle elle considère qu’il est impératif de donner aux femmes et aux filles de tous âges les moyens d’accéder et de participer pleinement, sur un pied d’égalité, aux activités scientifiques et techniques et à l’innovation pour assurer l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes et des filles.

Le 22 décembre 2015, l'Assemblée générale a adopté la résolution par laquelle elle décide de proclamer le 11 février de chaque année Journée internationale des femmes et des filles de science. L'objectif est de favoriser la participation pleine et égale des femmes et des filles à l’éducation, à la formation, au marché de l’emploi et aux processus décisionnels dans les domaines scientifiques, d’éliminer toute discrimination à l’égard des femmes, surtout dans les secteurs de l'enseignement et de l’emploi, et de lever les obstacles juridiques, économiques, sociaux et culturels dans le domaine des sciences.