Journée des Nations Unies 24 octobre 2011

Message du Secrétaire général

Secretary-General's video message

D’ici quelques jours, la grande famille qu’est l’humanité accueillera son sept milliardième membre.

Certains disent que notre planète est surpeuplée. Pour moi, être 7 milliards est une force.

Depuis la naissance des Nations Unies, voici aujourd’hui 66 ans, nous avons accompli des progrès extraordinaires.

Nous vivons plus longtemps. Nos enfants sont plus nombreux à survivre. Nous sommes de plus en plus nombreux à vivre en paix, dans un État de droit démocratique.

Comme nous l’avons vu en cette année riche en Évènements, partout des gens choisissent l’action pour défendre leurs droits et leurs libertés d’êtres humains.

Et pourtant... tous ces progrès sont en péril. Ils sont menacés par la crise économique, par la montée du chômage et des inégalités, par les changements climatiques.

Partout dans le monde, trop nombreux sont ceux qui vivent dans la peur. Trop nombreux, ceux qui pensent qu’ils ne peuvent plus compter sur leur gouvernement ou sur l’économie mondiale.

En ces temps incertains, une seule voie nous est offerte : nous rassembler autour d’objectifs communs.

À problèmes mondiaux, solutions mondiales.

Ces problèmes imposent à toutes les nations d’unir leurs efforts pour la cause de l’humanité.

C’est la mission même de l’Organisation des Nations Unies :

Bâtir un monde meilleur.

N’abandonner personne.

Défendre les plus pauvres et les plus vulnérables au nom de la paix mondiale et de la justice sociale.

En cette journée particulière, disons-le haut et fort :

Jamais l’ONU n’a été aussi nécessaire.

Dans le monde de plus en plus interdépendant qui est le nôtre, nous avons tous quelque chose à donner, et tous quelque chose à gagner à unir nos efforts.

Forts de nos 7 milliards, unissons-nous pour le bien commun de tous les habitants de la planète.

Ban Ki-moon