Le thon : un poisson durable

Le thon et les espèces apparentées sont très importantes sur le plan économique – aussi bien pour les pays développés que pour les pays en développement - et constituent une importante source de nourriture.

On compte une quarantaine d’espèces présentes dans les océans Atlantique, Indien et Pacifique, ainsi qu’en mer Méditerranée. Les thons appartiennent aux espèces à sang chaud, et se déplacent en bancs. Ils sont connus pour faire équipe avec les dauphins afin de se protéger contre les requins.

Grâce à ses incroyables qualités, le thon fait face à une demande massive. Les deux principaux produits consommés sont le thon en boîte, le sashimi et le sushi. Cependant, ces produits présentent des différences en termes d'espèces utilisées, de critères de qualité, et de systèmes de production. Pour les conserves, les poissons maigres – tel le listao et l’albacore – sont prédominants. En ce qui concerne les marchés du sushi et du sashimi, qui se concentrent majoritairement au Japon, des thons plus gras, comme le thon obèse ou autres espèces de thon rouge, sont privilégiés.

Les thons grands migrateurs, et les espèces apparentées, représentent 20% de la valeur marchande de toutes les pêches de capture marines et plus de 8% de la production mondiale de produits de mer. C’est pourquoi, la célébration de la Journée mondiale du thon est une étape importante pour reconnaître le rôle critique que ces poissons jouent au niveau du développement durable, de la sécurité alimentaire, des opportunités économiques et des moyens de subsistance pour les populations du monde entier.

Pendant la Conférence sur les océans, qui s'est tenue en juin 2017 au Siège des Nations Unies à New York , l'accent a été mis sur le besoin pressant d'inverser le déclin de la santé des océans, afin d'assurer une gestion durable de la vie marine, dont nous sommes si dépendants.

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a confirmé dans sa publication La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture (SOFIA) la nécessité de mettre en place une gestion plus efficace pour reconstituer les stocks de poissons surexploités, y compris des thons. Dans cet ouvrage, la FAO détaille les niveaux de captures records pour le thon et les espèces apparentées, atteignant environ 7,7 millions de tonnes métriques. L'Organisation constate que la demande du marché pour le thon reste désormais élevée et que, par conséquent, la surcapacité des flottilles de pêche thonières persiste. Face au déclin des stocks de thonidés résultant de la surpêche dans les océans, le Conseiller juridique des Nations Unies souligne l'importance cruciale de la mise en œuvre effective du cadre juridique international, tel que reflété dans la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Cette convention a été renforcée à plusieurs niveaux, notamment par l'Accord des Nations Unies sur la pêche et les stocks de poissons, avec les recommandations de sa deuxième Conférence d'examen, mais aussi par les résolutions annuelles de l'Assemblée générale sur la pêche durable et par d'autres efforts déployés par la communauté internationale aux niveaux mondial, régional et national.

Des millions de personnes dépendent des océans pour leur subsistance, ce qui signifie que les ressources marines doivent être gérées de manière durable.

Nous célébrons la Journée mondiale du thon afin de souligner l'importance d'une gestion durable des stocks de ce poisson, pour la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

 


À quoi servent les journées internationales ?