Tolérance et compréhension mutuelle

L’Organisation des Nations Unies est résolue à renforcer la tolérance en encourageant la compréhension mutuelle entre les cultures et les peuples. Cet impératif est au cœur de la Charte des Nations Unies ainsi que de la Déclaration universelle des droits de l’homme et est plus importante que jamais dans cette ère d'extrémisme violent et de radicalisme caractérisé par un mépris fondamental de la vie humaine.

Chaque année le 16 novembre, la communauté internationale célèbre la Journée internationale de la tolérance avec des activités qui s'adressent à la fois aux établissements d'enseignement et au grand public.

L’Assemblée générale a instauré cette journée par sa résolution 51/95 du 12 décembre 1996, faisant suite à l'Année 1995 pour la tolérance proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies à l'initiative de la Déclaration de principes sur la tolérance de l’UNESCO adoptée en 1995.

Les Nations Unies ont lancé une nouvelle campagne pour promouvoir la tolérance, le respect et la dignité dans le monde. Elle met en lumière les apports en termes économiques, culturels et sociaux des migrants et des réfugiés au sein de leurs pays d'origine, de transit et d'accueil. La campagne intitulée : « Ensemble : Respect, Sécurité et Dignité pour tous » perme également de répondre à la désinformation ainsi qu'aux interprétations erronées sur les réfugiés et les migrants, et encourage le dialogue entre les réfugiés, les migrants et les populations des pays d'accueil.

Célébrations de la Journée 2018

Le Département de l’information des Nations Unies a organisé le vendredi 16 novembre, dans la salle du Conseil économique et social (ECOSOC), un événement éducatif à l’occasion de la Journée internationale de la tolérance, qui a mis en lumière le programme YouTube Creators for Change 2018. L'événement comprenait une projection de courts métrages internationaux de créateurs inspirants qui utilisent la portée mondiale de YouTube pour changer les conversations sur des problèmes difficiles et avoir un impact vraiment positif sur le monde. Des étudiants sélectionnés ont également présenté des projets liés au 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme et aux objectifs de développement durable.

Le Prix UNESCO-Madanjeet Singh pour la promotion de la tolérance et de la non-violence

Le « Prix UNESCO-Madanjeet Singh pour la promotion de la tolérance et de la non-violence » récompense des activités significatives dans le domaine scientifique, artistique, culturel ou de la communication visant la promotion d'un esprit de tolérance et de non-violence.

Le Prix a été établi en 1995 pour marquer l’Année des Nations Unies pour la tolérance et le 125e anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi. C’était également l'année où les États membres de l'UNESCO ont adopté la Déclaration de principes sur la tolérance. La création du Prix a été inspirée par les idéaux de la Constitution de l'UNESCO qui proclame que la « paix doit être établie sur le fondement de la solidarité intellectuelle et morale de l’humanité ».

La tolérance est la reconnaissance des droits universels de la personne humaine et des libertés fondamentales d'autrui. Les peuples se caractérisent naturellement par leur diversité ; seule la tolérance peut assurer la survie de communautés mixtes dans chaque région du globe.

En reconnaissance de l’engagement de toute une vie en faveur de l’harmonie communautaire et de la paix, le prix porte le nom de son bienfaiteur Madanjeet Singh, qui était Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO, artiste, écrivain et diplomate indien.

Doté d’un montant de 100.000 dollars des États-Unis, le prix est décerné tous les deux ans lors d’une cérémonie officielle à l'occasion de la Journée internationale de la tolérance.

Les lauréats du prix UNESCO-Madanjeet Singh pour l'année 2018 sont la cinéaste canadienne Manon Barbeau et l'ONG kényane « The Coexist Initiative ». La Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, décernera le prix au cours d’une cérémonie organisée au siège de l'UNESCO le 16 novembre.