Le sport se révèle être un outil flexible et efficace au regard de son coût afin de promouvoir la paix et le développement. Dans la Déclaration du Programme de développement durable à l’horizon 2030, le rôle du sport en matière de progrès social est davantage reconnu :

« Le sport est lui aussi un élément important du développement durable. Nous apprécions sa contribution croissante au développement et à la paix par la tolérance et le respect qu’il préconise ; à l’autonomisation des femmes et des jeunes, de l’individu et de la collectivité ; et à la réalisation des objectifs de santé, d’éducation et d’inclusion sociale. »

Afin de mettre en lumière le potentiel du sport, le 6 avril a été déclaré Journée internationale du sport au service du développement et de la paix par l'Assemblée générale des Nations Unies. L'adoption de cette Journée symbolise la reconnaissance par les Nations Unies de l'influence positive du sport sur les progrès liés aux droits de l'homme ainsi que le développement économique et social.

Dans sa résolution A/RES/67/296, l'Assemblée générale des Nations Unies « invite les États, le système des Nations Unies, en particulier le Bureau des Nations Unies pour le sport au service du développement et de la paix, les organisations internationales compétentes et les organisations sportives internationales, régionales et nationales, la société civile, notamment les organisations non gouvernementales et le secteur privé, et tous les autres acteurs concernés à apporter leur coopération et à observer et à faire connaître la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix. »