ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée mondiale de la justice sociale
20 février

La justice sociale, un défi mondial

Qu’est-ce que la justice sociale?

La justice sociale est fondée sur l’égalité des droits pour tous les peuples et la possibilité pour tous les êtres humains sans discrimination de bénéficier du progrès économique et social partout dans le monde. Promouvoir la justice sociale ne consiste pas simplement à augmenter les revenus et à créer des emplois. C’est aussi une question de droits, de dignité et de liberté d’expression pour les travailleurs et les travailleuses, ainsi que d’autonomie économique, sociale et politique.

Justice sociale et crise économique

Pour répondre à la crise, l'Organisation internationale du Travail recommande d'accorder un rôle central à la protection sociale et au travail décent.

Aujourd’hui, le concept de justice sociale pour tous est confronté à de grands défis. La pire crise économique mondiale des soixante dernières années a provoqué d’énormes perturbations économiques. Le chômage mondial a atteint un niveau record en 2010 et devrait rester élevé en 2011. Le chômage des jeunes est tout particulièrement préoccupant. La plupart des emplois disponibles se trouvent dans le secteur informel et se caractérisent par de faibles rémunérations et de mauvaises conditions de travail. Les travailleurs pauvres ou en situation d’emploi vulnérable se multiplient. Le haut niveau d’insatisfaction sociale et le potentiel de troubles sociaux à long terme sont une source d’inquiétude grandissante.

En réponse à la crise mondiale de l’économie et de l’emploi, la Conférence internationale du Travail a adopté un Pacte mondial pour l’emploi en 2009. Cet instrument de politique mondiale préconise une reprise centrée sur l’investissement, l’emploi et la protection sociale avec l’objectif de proposer une base concertée au plan international pour élaborer des politiques destinées à réduire le décalage dans le temps entre la reprise économique et une reprise créatrice d’emplois décents.

Justice sociale et mondialisation

Pour de nombreuses personnes la mondialisation a exacerbé les inégalités et les insécurités.

Le 10 juin 2008, l’Organisation internationale du Travail a adopté à l’unanimité la Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable PDF. La Déclaration de 2008 est l’expression de la vision contemporaine de la mission de l’OIT à l’ère de la mondialisation. Cette importante déclaration est le résultat de consultations tripartites engagées entre les représentants des gouvernements et des organisations d’employeurs et de travailleurs de 182 Etats Membres.

Faits et chiffres

  • 80% de la population ne bénéficie pas d'une protection sociale convenable.
  • Quelque 12,3 millions de personnes sont victimes du travail forcé dans le monde.
  • Plus de 215 millions d’enfants travaillent dans le monde.
  • Dans la plupart des pays, les femmes gagnent 10 à 30 pour cent de moins que les hommes, et parfois moins dans certains secteurs.

La Déclaration établit un nouveau fondement essentiel pour les efforts en vue de promouvoir et réaliser la justice sociale grâce à l’Agenda pour le travail décent et ses quatre piliers – emploi, protection sociale, dialogue social, et droits et principes fondamentaux au travail.

La mondialisation et l’interdépendance offrent, grâce aux échanges commerciaux, aux investissements et aux flux de capitaux ainsi qu’aux progrès technologiques, y compris les technologies de l’information, de nouvelles possibilités pour la croissance de l’économie mondiale et le développement ainsi que pour l’amélioration du niveau de vie dans le monde entier, mais que d’importants problèmes demeurent, à savoir graves crises financières, insécurité, pauvreté, exclusion et inégalité au sein des sociétés et entre elles, et que les pays en développement et quelques pays en transition continuent d’avoir beaucoup de mal à s’intégrer dans l’économie mondiale et à y participer pleinement.

Justice sociale, paix et sécurité

L'Assemblée générale considère que le développement social et la justice sociale sont indispensables à l’établissement et au maintien de la paix et de la sécurité entre les nations et en leur sein même, et qu’inversement il ne saurait y avoir ni développement social ni justice sociale si la paix et la sécurité ne sont pas instaurées et si tous les droits de l’homme et libertés fondamentales ne sont pas respectés. Une croissance économique générale et soutenue, s’inscrivant dans le contexte d’un développement durable, est indispensable à la pérennité du développement social et de la justice sociale.

Le 26 novembre 2007, l'Assemblée générale a déclaré que la Journée mondiale de la justice sociale serait célébrée chaque année, le 20 février, à partir de sa soixante-troisième session.