ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée mondiale de la justice sociale
20 février

Message du Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, 20 février 2010

En cette Journée mondiale de la justice sociale, nous constatons l’importance que revêt la lutte contre la pauvreté, l’exclusion et le chômage pour la promotion de la solidarité, de l’harmonie et de l’égalité des chances au sein de chaque société et entre les sociétés.

En cette journée, que nous n’observons que pour la deuxième fois depuis sa proclamation, nous réfléchissons à l’importance que revêt la justice sociale pour l’instauration d’un monde plus stable, plus équitable et plus sûr auquel nous travaillons. La quête de la justice sociale universelle est au cœur de la mission de l’Organisation des Nations en faveur du développement et de la dignité humaine. L’initiative en faveur d’une protection sociale minimale universelle lancée en 2009 à l’échelle du système des Nations Unies a pour objet de promouvoir des priorités et des solutions communes dans le but d’assurer des garanties sociales minimales universelles.

La justice sociale se fonde sur les valeurs que sont l’équité, l’égalité, le respect de la diversité, l’accès à la protection sociale et l’exercice des droits de l’homme dans tous les domaines d’activité humaine, y compris dans le monde du travail. Face aux conséquences de la crise financière et économique mondiale qui s’accompagne d’une forte hausse du chômage et de la pauvreté et fait obstacle à l’intégration sociale, ces principes sont plus importants que jamais.

Les grandes puissances économiques mondiales commencent à émerger de ce marasme mondial. Nous devons faire en sorte que les peuples du monde les suivent dans cette ascension. Les objectifs du Millénaire pour le développement sont un des principaux moyens dont disposent les Nations Unies pour concilier justice sociale et développement et les faire concourir au bien-être des plus pauvres et des plus vulnérables. Le délai que nous nous sommes fixé pour atteindre ces objectifs est aux deux tiers écoulé et nous nous proposons de faire un effort majeur cette année – notamment à l’occasion du Sommet sur les objectifs du Millénaire pour le développement qui se tiendra en septembre – pour remettre les pays sur les rails qui mènent à la réalisation de ces objectifs vitaux.

Saisissons l’occasion que nous offre la Journée mondiale de la justice sociale pour renouveler notre engagement en faveur de cette cause majeure et pour concéder qu’en dépit des progrès accomplis, il reste encore beaucoup à faire. L’absence de justice sociale où que ce soit est un outrage à chacun d’entre nous.