. Journée mondiale de la justice sociale, 20 février
ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée mondiale de la justice sociale
20 février

« En cette année qui revêt une importance cruciale pour le développement mondial, puisque les États Membres doivent établir un programme pour l’après-2015 et arrêter un nouvel ensemble d’objectifs de développement durable, il est de notre devoir de faire tout ce qui est possible pour éradiquer toutes les formes d’exploitation des personnes et rendre possible l’avènement d’un monde caractérisé par la justice sociale, où tous puissent vivre et travailler dans la liberté, la dignité et l’égalité. »

Message de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU
20 février 2015

Thème 2015 : Mettre fin à la traite des humains et au travail forcé

Des enfants au Liban

Des enfants travaillant et vivant dans les rues au Liban. OIT/Tabitha Ross.

 

La justice sociale est une condition fondamentale de la coexistence pacifique et prospère des hommes au sein des nations et entre les nations elles-mêmes. Nous servons la justice sociale lorsque nous défendons l’égalité des sexes ou les droits des peuples autochtones et des migrants. Nous faisons progresser la justice sociale lorsque nous abattons les obstacles liés au sexe, à l’âge, à la race, à l’appartenance ethnique, à la religion, à la culture ou au handicap.

La viabilité passe par l’établissement de marchés qui permettent d’assurer une meilleure répartition des avantages du développement. Elle suppose la satisfaction d’une demande croissante de produits et de services écologiques de la part des consommateurs. Elle implique également la pose des fondements nécessaires pour assurer la dignité, la stabilité et des perspectives au profit de tous les citoyens. En nous attelant à la tâche pour opérer cette transformation, nous devons intégrer l’inclusion sociale dans nos politiques et dans toutes les actions que nous mènerons.

La quête de la justice sociale pour tous est au cœur de la mission mondiale des Nations Unies en faveur du développement et de la dignité humaine. L’adoption de la Déclaration de l’Organisation internationale du Travail sur la justice sociale pour une mondialisation équitable PDF n’est qu’une illustration récente de l’attachement du système des Nations Unies à la justice sociale.

Cette déclaration vise essentiellement à garantir à tous des conditions de vie équitables grâce à l’emploi, à la protection sociale, au dialogue social et au respect des principes et des droits fondamentaux au travail.

L'Assembée générale a proclamé le 20 février, Journée mondiale de la justice sociale. Elle invite tous les États Membres à célébrer cette journée spéciale en menant à l’échelon national des activités concrètes visant à promouvoir les buts et objectifs du Sommet mondial pour le développement social et ceux qu’elle a arrêtés à sa vingt-quatrième session extraordinaire.

Exploitation humaine et travail forcé

Quelle que soit sa forme, servitude, traite ou esclavage, le travail forcé touche souvent les plus vulnérables: femmes et enfants contraints à la prostitution, migrants pris au piège de la servitude pour dette, ouvriers clandestins, tous retenus par des moyens illégaux.

En juin 2014, gouvernements, employeurs et travailleurs, ont décidé, lors de la Conférence internationale du Travail de donner un nouvel élan à la lutte contre le travail forcé, incluant le trafic de personnes et les pratiques comparables à de l'esclavage.

Ils ont adopté à une majorité écrasante un nouveau Protocole juridiquement contraignant sur le travail forcé, qui vise à faire avancer la prévention, la protection et les mesures d’indemnisation, ainsi qu’à redoubler d’efforts pour éliminer les formes contemporaines d’esclavage.

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU