Affiche de la sécurité et de la santé au travail - 2017

Thème 2017 - « Optimiser la collecte et l'utilisation des données sur la sécurité et la santé au travail »

Chaque jour, 6 300 personnes meurent d’un accident du travail ou d’une maladie liée au travail – soit plus de 2,3 millions de morts par an. La plupart des 317 millions d’accidents qui se produisent chaque année entraînent des absences prolongées du travail. Le coût humain de cette menace quotidienne est considérable et on estime que le fardeau économique lié à de mauvaises pratiques de sécurité et de santé au travail représente, tous les ans, 4 pour cent du produit intérieur brut (PIB).

La campagne de l'Organisation internationale du Travail (OIT) à l'occasion de la Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail en 2017 met l'accent sur la nécessité cruciale pour les pays d'améliorer leurs capacités à collecter et à utiliser des données fiables sur la sécurité et la santé au travail (SST).

Le Programme de développement à l'horizon 2030, adopté le 25 septembre 2015, inclut un plan d'action mondial avec des actions spécifiques visant à éliminer la pauvreté, protéger la planète et assurer la prospérité de chacun. Grâce à son adoption, la capacité de collecter et d’utiliser des données fiables sur la sécurité et la santé au travail (SST) est devenue indispensable afin que les pays respectent leur engagement de mettre en œuvre et de rendre compte des avancées réalisées en faveur des 17 objectifs de développement durable et leurs cibles.

Depuis 2003, l’Organisation internationale du Travail (OIT) célèbre la Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail le 28 avril dans le but de prévenir les accidents et les maladies sur le lieu de travail en tirant parti de ses atouts traditionnels que sont le tripartisme et le dialogue social.