L'Assemblée générale des Nations Unies, par sa résolution 59/26, adopté le 22 novembre 2004, a proclamé les 8 et 9 mai Journées du souvenir et de la réconciliation, pour rendre à toutes les victimes de la Seconde Guerre mondiale l’hommage qui leur est dû.

La Seconde Guerre mondiale a présidé à la création de l’Organisation des Nations Unies qui a pour vocation de préserver les générations futures du fléau de la guerre. En vertu de la Charte des Nations Unies, les États Membres doivent faire tout leur possible pour régler tous les différends par des moyens pacifiques, de façon à ne pas mettre en péril la paix et la sécurité internationales.

La Seconde Guerre mondiale a infligé à l’humanité d’indicibles souffrances. Grâce notamment à l’action de l’Organisation des Nations Unies et à la création d’organisations régionales et d’autres instances appropriées, de grands progrès ont été accomplis depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale pour instaurer la réconciliation, la coopération internationale et régionale et la promotion des valeurs démocratiques, des droits de l’homme et des libertés fondamentales.