ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale
21 mars

Messages du Secrétaire général de l'ONU

21 mars 2011

Chaque année, le monde commémore le massacre de Sharpeville, qui, en 1960, a coûté la vie à des dizaines de manifestants pacifiques tués par la police dans l’Afrique du Sud de l’apartheid pour la seule raison qu’ils protestaient contre des lois racistes.

Cette année, la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est consacrée à la lutte contre la discrimination envers les personnes d’ascendance africaine, ce qui s’inscrit dans le droit fil de la décision de l’Assemblée générale des Nations Unies de proclamer 2011 Année internationale des personnes d’ascendance africaine.

La discrimination dont sont victimes les personnes d’ascendance africaine est pernicieuse. Dans bien des cas, l’intolérance manifestée à leur égard les condamne à la pauvreté, pauvreté qui sert ensuite de prétexte pour les exclure encore davantage. Les préjugés dont elles font l’objet les empêchent souvent d’avoir accès à l’éducation, ce manque d’éducation leur étant ensuite opposé pour leur refuser un emploi. Cette profonde injustice a, comme les autres, une longue et terrible histoire, qui remonte jusqu’au commerce transatlantique des esclaves, dont les conséquences continuent de se faire sentir aujourd’hui.

Il y a 10 ans, à Durban, la Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée a adopté un programme progressiste et global de lutte contre le racisme largement axé sur le renforcement du pouvoir d’action des personnes d’ascendance africaine. L’Année internationale nous donne l’occasion de faire avancer cette initiative et de reconnaître l’immense contribution apportée par ces personnes au développement politique, économique, social et culturel de toutes nos sociétés.

Si l’on veut éliminer le racisme, il nous faut lutter contre les politiques publiques et les comportements individuels qui le perpétuent. À l’occasion de cette Journée internationale, j’appelle donc les États Membres, les organisations internationales et non gouvernementales, les médias, la société civile et tout un chacun à contribuer activement à l’Année internationale des personnes d’ascendance africaine et à unir leurs efforts pour combattre le racisme sous toutes ses formes.