ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale
21 mars

« En cette époque tumultueuse, il nous faut défendre les droits et la dignité de tous ainsi que la diversité et le pluralisme. [...] S’en prendre à une communauté minoritaire veut dire s’en prendre à tous. . »

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU
Message 2016

Cortège de personnes lors des funérailles, dans la province du Cap, de ceux tués par la police sud-africaine au Township Langa à Uitenhage (1985). Photo ONU

« La population d’ascendance africaine est depuis des siècles victime du racisme, de la discrimination raciale et de l’esclavage, et s’est vu priver par l’histoire d’un grand nombre de ses droits. Elle doit être traitée avec équité, dans le respect de sa dignité, et qu’aucune discrimination ne doit s’exercer à son encontre. » - Déclaration et programme d’action de Durban, 2001. Photo ONU/Logan Abassi, Haïti, 2012

Thème 2016 : « 15 ans après la Déclaration et le programme d'action de Durban : progrès et défis »

Nous devons combattre le racisme partout, chaque jour. Mais le 21 mars est une journée particulière, proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies,en octobre 1966, Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.

Pour l'année 2016, cette Journée internationale se penchera sur les progrès réalisés depuis la Déclaration et le Programme d'action de Durban, adoptés il y a 15 ans, mais aussi sur les défis qu'il reste encore à relever.

La Déclaration et le Programme d'action de Durban représentent le cadre le plus complet dans la lutte contre le racisme, l'intolérance et la discrimination qui y sont associées. Cette Déclaration démontre le ferme engagement de la communauté internationale et est au coeur des efforts déployés en ce sens dans le monde.

Elle contient tout une série de mesures destinées à combattre le racisme sous toutes ses formes, souligne les droits de l'homme dont disposent les victimes de discimination raciale et insiste sur leur droit à participer librement et équitablement à la vie politique, sociale, économique et culturelle.

Selon des experts des droits de l'homme EN, très peu de progrès ont été accomplis depuis la Conférence de Durban il y a 15 ans, en matière de lutte contre le racisme, l'afrophobie, les discriminations raciales, la xénophobie et l'intolérance.

Il y a clairement besoin d'appliquer les principes de cette Déclaration. Cette année d'anniversaire est l'occasion de s'engager encore plus fermement à agir, et pour l'ensemble des pays, à intensifier leurs efforts pour réduire les manifestations de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et d'intolérance qui est y associée.

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU