ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée mondiale de la philosophie
Troisième jeudi de novembre - 21 novembre 2013

Message de Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO

La Journée mondiale de la philosophie est placée cette année sous le thème « Des sociétés inclusives, une planète durable». Cette journée est une invitation à repenser les conditions de l’inclusion et de la durabilité dans des sociétés plus diversifiées, plus interconnectées entre elles et avec leur environnement.

La mondialisation, l’activité humaine, l’essor des nouvelles technologies et les biotechnologies brouillent les frontières entre les ordres sociaux, humains, naturels. L'action humaine devient le principal facteur d’évolution du système planétaire – ouvrant l’ère de « l’Anthropocène ». L’environnement ne nous est plus totalement extérieur, nous contribuons à le façonner. La dégradation de l’environnement pèse en retour sur le tissu des sociétés, les dynamiques de migrations, la coopération.

Dans ce monde aux ramifications multiples, le développement durable dépend d’abord de la prospérité commune, aussi bien entre les états et à l’intérieur des sociétés. Dans un monde de diversité, l’inclusion passe plus que jamais par le dialogue et le respect de la justice, de la dignité humaine, des droits humains. Tel était le Message de Swammi Vivekananda dont nous célébrons le 150ème anniversaire : « M’élever aux dépends d’un autre ? Je ne suis pas venu sur Terre pour cela ! ».

Nous sommes aussi davantage connectés à nos environnements naturels, eux-mêmes reliés entre eux. Cette dimension doit inspirer de nouvelles politiques publiques, y compris sociales. Telle était l’intuition de Paul Ricoeur, né il y a un siècle, « Si on ne parlait pas du monde, de quoi parlerait-on ? ». C’est en réponse à cette interdépendance radicale que le Sommet de Rio+20 appelle à construire des politiques plus intégrées, capables d’appréhender les aspects économiques, sociaux et environnementaux du développement.

La solution de ces défis ne viendra pas seulement d’aménagements techniques, d’arrangements politiques ou économiques. Plus les enjeux sont complexes, plus le besoin est grand d’assurer que dans les écoles et dans les médias, dès le plus jeune âge, chacun exerce son esprit critique et civique. Ces enjeux sont au cœur du Forum Mondial sur les sciences, qui se réunit à Rio en 2013, et du rapport mondial de l’UNESCO sur les sciences sociales consacré aux « Changements environnementaux globaux ». Dans ce monde aux multiples fractures, la philosophie joue un rôle irremplaçable pour penser et agir dans le sens de la dignité humaine et de l’harmonie. La philosophie nous rappelle que les ressources de l’esprit sont les seules vraies ressources renouvelables à notre disposition. J’appelle en ce jour tous les professionnels, les auteurs et les professeurs, partout dans le monde à travers le réseau de l’UNESCO à libérer ce pouvoir sans modération.