International day of Peace

21 September 2006

La Journée internationale de la Paix a été commémorée pour la 25e fois cette année, donnant ainsi l’occasion à chacun de nous de s’interroger sur son rôle et sa contribution dans la quête de la paix.

La Journée internationale de la Paix a été établie en 1981 par la résolution A/RES/36/67 de l’Assemblée générale des Nations Unies ordonnant qu’elle coïncide chaque année avec sa séance d’ouverture au mois de septembre. En 2001, l’Assemblée Générale a décidé à l’unanimité, par sa résolution A/RES/55/282 de proclamer le 21 septembre une journée de non-violence et de cessez-le-feu.

L’Organisation des Nations Unies œuvre dans un large éventail de domaines pour lutter contre les racines des conflits, y compris la réduction de la pauvreté, la prévention du VIH/SIDA, l’aide humanitaire, la promotion des droits de l’homme, l’élaboration d’accords internationaux et d’instruments juridiques, les opérations de maintien de la paix, l’aide électorale, l’appui à la démocratisation, la diplomatie préventive et le développement économique et social.

Le 21 septembre, le siège des Nations Unies a marqué la Journée par une cérémonie traditionnelle et le Secrétaire général Kofi Annan a fait retentir la Cloche de la Paix pour la dernière fois au cours de son mandat. De nombreuses manifestations et activités commémoratives se sont tenues à travers le monde, aux bureaux des Nations Unies, dans les agences gouvernementales et non gouvernementales, ou des groupes religieux ou issus de la société civile afin de promouvoir l’idéal de la paix et de la non-violence.

Cette année, l’organisation des Nations Unies a profité de la Journée pour faire valoir les nombreuses approches adoptées pour œuvrer en faveur de la paix et pour encourager les individus, les groupes et les communautés du monde entier à méditer et à partager leurs idées et leurs activités sur les diverses façons de promouvoir la paix.