« En ces temps où l’extrémisme violent cherche à détruire la diversité et les libertés, le Novruz nous rappelle le pouvoir qu’ont la culture et le patrimoine de nous aider à bâtir des sociétés résilientes et durables. » — Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, 21 mars 2017

La Journée internationale du Novruz a été proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies dans sa résolution A/RES/64/253 en 2010, à l'initiative de plusieurs pays qui partagent cette fête (Afghanistan, Albanie, Azerbaïdjan, ex-République yougoslave de Macédoine, Inde, Iran (République islamique d'), Kazakhstan, Kirghizistan, Tadjikistan, Turkménistan et Turquie).

Inscrit en 2009 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité comme une tradition culturelle observée par de nombreux peuples, Novruz est une fête ancestrale qui marque le premier jour du printemps et le renouveau de la nature. Il promeut les valeurs de paix et de solidarité entre les générations et au sein des familles ainsi que la réconciliation et le bon voisinage, contribuant ainsi à la diversité culturelle et l'amitié entre les peuples et les différentes communautés.

Les langues constituent les instruments les plus puissants pour préserver et développer notre patrimoine matériel et immatériel. Tout ce qui est fait pour promouvoir la diffusion des langues maternelles sert non seulement à encourager la diversité linguistique et l'éducation multilingue mais aussi à sensibiliser davantage aux traditions linguistiques et culturelles du monde entier et à inspirer une solidarité fondée sur la compréhension, la tolérance et le dialogue.