ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée internationale de la Terre nourricière22 avril

« Les grandes décisions qui nous attendent ne concernent pas uniquement les dirigeants mondiaux et les responsables politiques. En cette Journée internationale de la Terre nourricière, je souhaite que chacun prenne conscience des conséquences de ses choix pour la planète, et de leur implication pour les générations futures. »

Secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon
Message 2015

Photo ONU / Logan Abassi

Thème 2015 : « A notre tour de donner l’exemple »

2015 - qui correspond au 45e anniversaire de la Journée internationale de la Terre nourricière – pourrait être l’année la plus prometteuse pour l’histoire environnementale. 2015 est l’année où croissance économique et développement s’accordent. L’année où les dirigeants mondiaux signent enfin un traité contraignant sur les changements climatiques. L’année où citoyens et organisations se détournent des combustibles fossiles au profit des solutions d’énergie renouvelable. Toutes ces problématiques sont complexes mais ce qui est en jeu est le futur de notre planète et la continuité de la vie sur Terre.

Cette Journée nous rappelle que, chacun d’entre nous doit agir pour notre planète afin que nous avancions dans la bonne direction. C’est à notre tour de montrer la marche à suivre à nos dirigeants. Pour nombre d’entre nous, le changement climatique constitue un problème lointain, mais en réalité il affecte déjà populations, animaux et lieux autour du monde. Un changement doit s’opérer. Le 22 avril, nous utiliserons le pouvoir de la Journée de la Terre pour montrer à nos communautés et à nos dirigeants que nous voulons de l’action au sujet du climat. A notre tour de donner l’exemple.

En 2015, redéfinissons ce qu’est le progrès

Développement durable

Près d’un milliard de personnes vivent avec moins d’1.25 dollars par jour, L’une des points les plus délicats du traite a été le refus des pays en développement de renoncer à leur croissance économique, malgré le cout environnemental, étant donné que les pays industrialisés sont ceux qui polluent le plus la planète de par leurs activités.

Faire la difference

Plus de 400.000 personnes se sont rassemblées en septembre dernier à New York pour la plus grande marche de tous les temps pour le climat. Cette initiative a eu des répercussions mondiales et les participants ont demandé à leurs dirigeants la reconnaissance des conséquences catastrophiques du changement climatique.

Le moment venu pour un traité

En 20 ans, une série de tentatives ayant pour but de mettre au point un traité international pour répondre au défi du changement climatique ont été avortées. En 1997, le premier accord international majeur a été passé, le protocole de Kyoto. Les États-Unis – un des premiers pollueurs mondiaux- ne l’ont pas ratifié. Par la suite, de nombreux pour arriver à un accord – Rio, Copenhague- se sont soldés par des échecs

Plus d'informations EN

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU