Ne commettons pas l’erreur de relâcher nos efforts. Les générations futures ne nous le pardonneraient pas. - Nelson Mandela

Prix Nelson Mandela
2015

Institué par l’Assemblée générale en 2014 (A/RES/68/275) le prix Nelson Mandela a été décerné pour la première fois en 2015 à la suite d'un processsus simplifié en accord avec ses Statuts et la résolution A/RES/69/269.

Le Comité de sélection du Prix des Nations Unies Nelson Rolihlahla Mandela annonce que le docteur Helena Ndume (Namibie) et S. E. M. Jorge Sampaio (Portugal) sont les lauréats du Prix des Nations Unies Nelson Rolihlahla Mandela, décerné pour la première fois cette année.

La cérémonie de remise du Prix s'est tenue le 24 juillet 2015 au Siège de l’Organisation des Nations Unies, à New York, dans le cadre de la célébration annuelle de la Journée internationale Nelson Mandela par l’Assemblée générale (Archives vidéo de la cérémonieDisponible en anglais)

Cette récompense à caractère honorifique est décernée tous les 5 ans à deux personnes (un homme et une femme) en reconnaissance de leur contribution exceptionnelle à la promotion des objectifs des Nations Unies. Le prochain appel à candidatures sera lancé en 2019.

Lauréats 2015

Dr. Helena Ndume
Namibie

Le docteur Helena Nduma (Namibie) est une ophtalmologue qui consacre sa vie à soigner la cécité et les maladies ophtalmologiques, aussi bien en Namibie que dans l’ensemble des pays en développement.

Née en Namibie, elle a vécu en exil en Zambie, en Gambie et en Angola avant de partir étudier la médecine à l’Université de Leipzig (Allemagne), où elle a obtenu son doctorat en 1989. Après avoir terminé son internat à l’hôpital de Katutura et à l’hôpital central de Windhoek (Namibie), elle est retournée en Allemagne pour se spécialiser en ophtalmologie à l’Université de la Sarre. Elle a effectué une partie de ses études pratiques dans l’État indien du Tamil Nadu, où elle a participé pour la première fois à des campagnes d’information sur les soins ophtalmologiques.


Le Dr Helena Ndume restaure la vue de ses patients en zone rurale de Namibie, les aidant ainsi à retrouver leur indépendance, leur gagne-pain et leur dignité.


Son époux, le docteur Solomon Guramatunhu, lui aussi ophtalmologue, a joué un rôle déterminant en lui faisant connaître les expéditions de médecine ophtalmologique. En 1995, alors qu’elle assistait à une conférence médicale aux États-Unis, elle s’est arrêtée au stand de Surgical Eye Expeditions (SEE). Elle a rejoint les quelque 600 chirurgiens ophtalmologiques bénévoles de l’organisation américaine, commençant rapidement à mettre en place des camps de soins en Namibie. Depuis, plusieurs groupes internationaux, tels que SEE ou Seeing Without Borders, ou des médecins à titre individuel, se rendent chaque année en Namibie pour mettre leur temps et leurs compétences au service des plus démunis ayant besoin de soins ophtalmologiques. Les camps de soins ont rencontré un tel succès en Namibie que le docteur Ndume a décidé d’élargir son projet à l’Angola voisin.

À ce jour, le docteur Ndume a permis à plus de 30 000 Namibiens de bénéficier de soins ophtalmologiques gratuits (interventions chirurgicales et implants intraoculaires pour soigner la cécité, la cataracte et la myopie). Elle est actuellement Chef du Service d’ophtalmologie à l’Hôpital central de Windhoek et a reçu de nombreux prix et distinctions internationaux, dont :

  • Nomination au grade de Grand Commandeur de l’Ordre de Namibie (1re classe);
  • International Humanitarian Service Award de la Croix-Rouge américaine (2009);
  • Prix de l’action humanitaire du Rotary International pour la lutte contre la cécité (2008);
  • Prix national des sciences de Namibie (2005);
  • Prix de l’action humanitaire pour la prévention de la cécité de Santa Barbara, en Californie (États-Unis d’Amérique) (2001);
  • Prix du Lions Clubs International en remerciement de ses efforts et de son implication dans le cadre du projet Operation Brightsight (1999).

S. E. Jorge Fernando Branco Sampaio
Portugal

Né en 1939, Jorge Fernando Branco Sampaio a reçu son diplôme de droit de l’Université de Lisbonne en 1961. Élu président du syndicat des étudiants de la faculté de droit, il s’est distingué comme l’un des chefs de file du mouvement de lutte pour le rétablissement de la démocratie au Portugal, qui triompha avec la Révolution des oeillets (1974) et la mise en place d’un régime constitutionnel démocratique et libéral en 1976.

Dans les années 60 et au début des années 70, M. Sampaio porta de nombreuses affaires devant les tribunaux de la dictature, prenant la défense de prisonniers politiques et révélant au grand jour les exactions de la police. Il défendit pro bono plusieurs victimes de la répression de l’État et s’engagea pour le respect des droits de l’homme en qualité de membre de Commission européenne des droits de l’homme du Conseil de l’Europe, de 1979 à 1984.

Depuis 1976, M. Sampaio soutient infatigablement la consolidation de la démocratie portugaise, que ce soit en tant que parlementaire, porte-parole du Parti travailliste, Secrétaire d’État à la coopération extérieure, maire de Lisbonne (1989-1995) ou encore Président de la République (1996-2006).

Au cours de sa présidence, M. Sampaio s’est employé à présenter le Portugal comme un pays démocratique et moderne et à le faire reconnaître sur la scène internationale. Ardent défenseur de la construction européenne, il a appuyé activement l’élargissement de l’Union européenne à tous les pays démocratiques d’Europe mais aussi à la Turquie et s’est engagé en faveur de la participation des gens ordinaires, en particulier de la jeunesse, aux débats publics sur les affaires européennes. Il a supervisé la rétrocession de Macao à la Chine et soutenu l’octroi de l’indépendance au Timor-Leste. Au cours de ses deux mandats présidentiels, il a participé à presque tous les débats relatifs aux problèmes rencontrés par la communauté internationale, dont le VIH/sida, la consommation de stupéfiants, les droits de l’homme ou les droits de l’enfant.

En tant que premier Envoyé spécial du Secrétaire général chargé de l’initiative " Halte à la tuberculose " (2006-2012), M. Sampaio s’est employé à faire prendre conscience à la communauté internationale de l’ampleur et des conséquences de la maladie pour la réalisation des objectifs du développement pour le Millénaire. En qualité de Haut-Représentant des Nations Unies pour l’Alliance des civilisations (2007-2013), poste auquel il a été nommé par Ban Ki-moon, le Secrétaire général des Nations Unies, il a créé une instance essentielle en faveur du dialogue et de la coopération contre la haine et la violence et encouragé les initiatives communes aux plans local, national et régional pour apporter des réponses aux difficultés engendrées par la diversité culturelle dans le monde.

Plus récemment, il est intervenu dans deux grands domaines : en tant que membre de la Commission globale de politique en matière de drogues, il s’est prononcé en faveur de réformes à grande échelle des politiques en matière de drogues, et il a également lancé la Plateforme mondiale pour les étudiants syriens, une initiative multipartite ayant pour objet d’octroyer des bourses d’urgence aux étudiants syriens et leur donner ainsi la possibilité de reprendre leurs études universitaires.

M. Sampaio a reçu de nombreux prix et distinctions internationaux, dont :

  • Doctorat honoris causa des Universités de Aveiro (2008), Coimbra (2010), Lisbonne (2010), Porto (2014) et de King’s College (2014);
  • Prix européen Charles V de la Fondation Académie européenne de Yuste (2004);
  • XIVe prix Nord-Sud (2008);
  • VIe prix international Sevilla Nodo Entre Culturas de la Fundación Sevilla (2011).

Comité de Sélection

En accord avec l'Article 4 (1) des Statuts, les lauréats du prix Nelson Mandela sont sélectionnés par le Comité de sélection 2015, composé comme suit:

  • Président du Comité
    S.E. M. Sam K. Kutesa, Président de la 69ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies
  • États d’Afrique
    S.E. M. Sabri Boukadoum, Représentant permanent de l'Algérie auprès des Nations Unies
  • États d’Asie et du Pacifique
    S.E. M. Abdallah Y. Al-Mouallimi, Représentant permanent de l'Arabie Saoudite auprès des Nations Unies
  • États d’Europe orientale
    S.E. M. Jānis Mažeiks, Représentant permanent de la Lettonie auprès des Nations Unies
  • États d’Amérique latine
    S.E. M. Jorge Mario Montaño y Martinez, Représentant permanent du Mexique auprès des Nations Unies.
  • États d’Europe occidentale et autres États
    S.E. M. Olof Skoog, Représentant permanent de la Suède auprès des Nations Unies
  • Membre de droit du Comité
    S.E. M. Jeremiah Nyamane Kingsley Mamabolo, Représentant permanent de l'Afrique du Sud auprès des Nations Unies.

Le Département de l'information des Nations Unies a été désigné pour assurer le secrétariat du Comité.

Plus d'informations sur le processus de sélection >>