10 décembre 2010 : Journée des droits de l'homme
Exprimez-vous - Mettez fin à la discrimination

Défendre les défenseurs

« Parce qu'ils ont décidé d'être fidèles à leurs principes, la sécurité des défenseurs des droits de l'homme et leur capacité d'agir sont souvent compromises, soit par une répression directe et brutale, particulièrement dans les zones de conflit, soit par des restrictions et des moyens abusifs de plus en plus insidieux. Chacun de nous est responsable de soutenir leurs efforts de joindre notre voix à ceux qui exigent une protection pour défenseurs et de leurs familles ».

Navi Pillay, Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme

Les activités des défenseurs des droits de l'homme mobilisent l’action et incitent au changement. Cependant, leurs activités provoquent souvent des réactions négatives et hostiles de la part d'individus, de groupes et d'autorités. Des milliers de défenseurs des droits de l'homme perdent leur emploi, sont menacés, harcelés, diffamés, jetés en prison, torturés, assassinés ou forcés à s'exiler. Même dans des pays ayant une tradition démocratique et des institutions judiciaires régulières, il peut y avoir et il y a souvent des violations des droits fondamentaux de ceux qui ont le courage de défendre les droits de l'homme des autres.

Défenseur des droits de l'homme :
Danilo Lambada

Danilo Lambada (Mozambique) dirige une organisation non-gouvernementale qui représente et lutte pour les droits des homosexuels, des lesbiennes, des bisexuels et des transsexuels.

La Déclaration* PDF pour les défenseurs des droits de l'homme reconnaît que la mise en œuvre de normes internationales pour les droits de l'homme dépend dans une large mesure des agissements de ces défenseurs et que ceux-là ont besoin de protections supplémentaires, dû à leur travail.

En 2000, le Secrétaire général des Nations Unies a nommé un représentant spécial dont le rôle est de contrôler et de soutenir la mise en œuvre de la Déclaration. Le Rapporteur spécial actuel sur la situation des défenseurs des droits de l'homme s'appelle Margaret Sekaggya.

En avril 2010, le Conseil des droits de l'homme exprima son inquiétude à propos des menaces et attaques continuelles auxquelles font face de nombreux défenseurs des droits de l'homme et adopta une résolution sur leur protection, affirmant que c'est l'État qui doit jouer le rôle principal en apportant son entier soutien aux défenseurs des droits de l'homme et en créant pour eux un environnement sûr et favorable. La résolution dit aussi clairement que s'il y a des violations contre les défenseurs des droits de l'homme, les États doivent garantir que les incidents soient promptement investigués et les coupables poursuivis.

 

* La déclaration des droits et des responsabilités des individus, des groupes et des organes de la société de soutenir et protéger les libertés fondamentales et les droits de l'homme universellement reconnus a été adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies en 1998.