Journée mondiale de l'aide humanitaire
19 août

« Chaque année, à l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, nous braquons les projecteurs sur les millions de civils de par le monde qui se retrouvent pris dans l’étau de conflits. En ce jour, nous honorons également les courageux travailleurs sanitaires et humanitaires qui sont pris pour cibles ou empêchés dans leurs efforts alors qu’ils essaient d’aider ceux qui sont dans le besoin, et nous rendons hommage aux fonctionnaires, aux membres de la société civile et aux représentants des organisations et organismes internationaux qui risquent leur vie pour assurer une aide humanitaire ou une protection. » — Message du Secrétaire général de l'ONU, António Guterres

Chaque jour, les travailleurs humanitaires aident des millions de personnes à travers le monde, peu importe qui ils sont et où ils sont. La Journée mondiale de l'aide humanitaire est l’occasion de rendre hommage à ceux et celles qui font face au danger et à l'adversité pour aider les autres. Cette date a été choisie par l'Assemblée générale en référence à l’attentat du 19 août 2003 contre le siège des Nations Unies à Bagdad, en Iraq, qui a causé la mort de 22 personnes.

 

Campagne 2017 : #PasUneCible

Les conflits font de très nombreuses victimes à travers le monde. Des millions de civils, pris au piège dans des guerres dont ils ne sont pas responsables, doivent se cacher ou fuir pour sauver leur vie. Des enfants sont déscolarisés, des familles sont déracinées et des communautés entières sont déchirées. Face à cela, les professionnels de santé et les travailleurs humanitaires risquent leur vie pour apporter une assistance aux personnes touchées par la violence, et sont de plus en plus ciblés par les attaques.

À l'occasion de la Journée mondiale 2017, les partenaires humanitaires ont réaffirmé que les civils pris au piège des conflits ne sont #PasUneCible (#NotATarget). Par le biais d'une campagne digitale mondiale (événement sur Facebook Live, manifestations à travers le monde, etc.), la cause des plus vulnérables dans les zones de guerre a été défendue; les dirigeants mondiaux doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger les civils dans les conflits.

Cette campagne s'inscrit dans la lignée du rapport du Secrétaire général sur la protection des civils en période de conflit armé, publié en mai 2017. Le Secrétaire général y présente la « voie à suivre » pour renforcer le respect du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme. Le rapport présente également des pistes visant à renforcer la protection des civils, dont les travailleurs médicaux et humanitaires, ainsi que les infrastructures civiles.

 

Signez la pétition sur worldhumanitarianday.org pour réaffirmer que les civils dans les conflits ne sont #PasUneCible