Message 2018 du Secrétaire général de l'ONU, Antonió Guterres

Aujourd’hui, 600 millions d’adolescentes s’apprêtent à entrer dans un monde du travail transformé par l’innovation et l’automatisation. Jamais elles n’ont été aussi nombreuses ; elles constituent une source abondante d’idées et de solutions dont peuvent bénéficier toutes les filières. Toutefois, bien trop souvent, les filles n’ont pas le loisir ou la possibilité de libérer tout leur potentiel. La discrimination systématique, les préjugés et l’absence de formation sont autant de barrières qui se dressent devant elles.

Nous devons agir ensemble pour vaincre les obstacles qui font que, à l’échelle mondiale, les femmes représentent moins de 30 % des diplômés des filières informatique et communication et occupent moins de 30 % des emplois dans le domaine de la recherche-développement, par exemple.

Les stéréotypes sexistes qui pèsent sur l’éducation des filles dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques prennent racine dès l’école primaire et ont pour effet dévastateur de faire douter les filles de leur potentiel.

Bien que le nombre de filles scolarisées soit plus élevé que jamais, nombre d’entre elles n’acquièrent toujours pas les compétences dont elles ont besoin pour réussir dans la vie. De plus, on estime que dans cinq ans, plus d’un tiers des aptitudes professionnelles jugées importantes aujourd’hui seront supplantées par d’autres.

Nous devons faire en sorte que les filles disposent de compétences polyvalentes et durables, telles que l’esprit critique, la créativité et la maîtrise du numérique. Il est également essentiel qu’elles aient pour modèles des figures exemplaires, en particulier dans les domaines où les femmes sont peu représentées, notamment dans les sciences.

Soucieux de donner aux jeunes les moyens d’agir, j’ai récemment lancé la stratégie Jeunesse 2030, qui nous permettra de travailler avec les jeunes, de cerner leurs besoins et de donner vie à leurs idées. En cette Journée internationale de la fille, engageons-nous de nouveau à aider chaque fille à développer ses compétences, à entrer dans le monde du travail sur un pied d’égalité et à exploiter tout son potentiel.