ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée internationale de la fille
11 octobre

Thème 2013 : Innover en faveur de l’éducation des filles 

Une jeune ougandaise utilise une innovation unique de l'UNICEF : le tambour numérique à énergie solaire. Il s'agit d' un kiosque informatique robuste construit à partir d'un baril de pétrole et pré-chargé avec un contenu multimédia dynamique sur la santé, la formation professionnelle, des possibilités d'éducation et d'autres services (Centre de jeunesse Bosco à Gulu, Ouganda).

Photo © UNICEF/UGDA2011-00104/YANNICK TYLLE

TECHNO GIRL

La « Techno girl » procède à l'inspection des raccord de tuyauterie. Le programme « Techno Girl »  EN enseigne à ces jeunes filles les compétences essentielles en Afrique du sud.

VIDÉO

« Innover pour votre avenir : Autonomiser les jeunes femmes grâce aux technologies de l'information et de la communication »Google + Hangout avec Geena Davis, actrice primée par l'Académie des Awards et envoyée spéciale pour les femmes et les filles dans les domaines de l'information et de la communication.


Le 19 décembre 2011, l’Assemblée générale des Nations Unies a, dans la résolution 66/170 PDF, a déclaré le 11 octobre Journée internationale de la fille, afin de reconnaître les droits des filles et les obstacles particuliers auxquelles elles se heurtent de par le monde.

La deuxième Journée des filles aura pour thème « Innover en faveur de l’éducation des filles ».

La réalisation du droit des filles à l’éducation est en premier lieu une obligation et un impératif moral. D’innombrables études montrent en outre que l’éducation des filles, notamment dans le secondaire, est un puissant vecteur de transformation des sociétés et des filles elles-mêmes : c’est le facteur déterminant dont dépendent quasiment tous les objectifs de développement, de la réduction des taux de mortalité et de fécondité et de la pauvreté à la croissance équitable, l’évolution des normes sociales et la démocratisation.

Si des progrès importants ont été réalisés dans l’amélioration de l’accès des filles à l’éducation au cours des vingt dernières années, de nombreuses filles, en particulier parmi les plus défavorisées, continuent d’être privées de ce droit fondamental. Dans beaucoup de pays, les filles n’ont toujours pas la possibilité d’aller à l’école et d’achever leur scolarité du fait de problèmes de sécurité ou d’obstacles d’ordre financier, institutionnel et culturel. Même quand elles sont scolarisées, le peu d’attentes à l’égard du système scolaire, dû à un enseignement de faible qualité, le manque d’ambitions ou les corvées ménagères et autres responsabilités les empêchent d’aller à l’école ou d’atteindre un niveau adéquat d’instruction. Le pouvoir de transformation des filles et des sociétés que présente l’éducation des filles reste à réaliser.

Constatant la nécessité d’adopter de nouvelles perspectives créatives en vue de faire progresser l’éducation des filles, la Journée internationale de la fille 2013 sera consacrée à l’importance des nouvelles technologies, mais également à l’innovation dans le domaine des partenariats, des politiques, de l’utilisation de ressources, de la mobilisation communautaire et, surtout, de la participation des jeunes eux-mêmes.

Tous les organismes des Nations Unies, États Membres, organisations de la société civile et acteurs du secteur privé disposent de moyens potentiels d’innover pour et avec les filles, en vue de promouvoir l’éducation de ces dernières. Voici des exemples de mesures pouvant être prises :

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU