ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée internationale de la fille
11 octobre

« En cette Journée internationale de la fille, j’invite tous les États à prendre des mesures pour mettre fin à toutes les formes de violence dont les filles sont victimes partout dans le monde. Ensemble, nous devons bâtir un monde où la violence contre les femmes et les filles ne soit jamais tolérée et où les filles aient toujours les moyens de se réaliser pleinement.»

Le Secrétaire général Ban Ki-moon
Message 2014

Thème 2014 :
« Autonomisons les adolescentes : mettons fin au cycle de la violence »

des jeunes files paricipent à un panel de discussion

Une manifestation spéciale, « Les filles prennent la parole » :
Tour d'horizon des militantes dans le monde” était organisée lors de la
célébration de la Journée internationale de la fille.
Photo ONU/Sarah Fretwell

Le 19 décembre 2011, l’Assemblée générale des Nations Unies a, dans la résolution 66/170 PDF, a déclaré le 11 octobre Journée internationale de la fille, afin de reconnaître les droits des filles et les obstacles particuliers auxquelles elles se heurtent de par le monde.

Reconnaissant la nécessité d’investir dans l’autonomisation des filles lors de leur adolescence afin de prévenir et d’éliminer les différentes formes de violences auxquelles elles sont exposées, le thème de la Journée 2014 de la fille est : « Autonomiser les filles, mettre fin au cycle de la violence »

Afin d’intensifier les efforts pour mettre fin à toutes les formes de violence contre les filles et les femmes, il est indispensable de porter notre attention sur les adolescentes et d’aller au-delà de la sensibilisation en investissant dans des actions concrètes et en apportant de l’aide à cette communauté essentielle qui façonne le présent et le futur.

Tout en nous appuyant sur la campagne du Secrétaire général «« Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes », nous devons capitaliser sur les perspectives que des initiatives telles que « L’initiative pour l’éducation avant tout » et le Mouvement mondial pour mettre fin aux mariages d’enfants offrent en termes d’autonomisation des adolescentes. Nous devons également nous assurer qu’elles sont protégées contre les préjudices, soutenues par leurs familles et amis, et en mesure d'agir dans leur propre intérêt.

Il est temps de mettre en place de bonnes pratiques et de se concentrer sur des actions et des résultats, ouvrant ainsi la voie à un programme de développement pour l’après-2015 plus équitable entre les sexes et qui prend en compte les avancées de la Déclaration et du Programme d’Action de Beijing.

Tous les organismes des Nations Unies, États Membres, organisations de la société civile et acteurs du secteur privé sont appelés à unir leurs forces et à réaffirmer leur engagement à mettre fin au fléau de la violence à l’égard des adolescentes et promouvoir leur autonomisation par :

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU