« Investir dans les filles est à la fois la bonne chose à faire et une idée intelligente. Cet investissement a un puissant effet d’entraînement dans tous les domaines du développement et ses bienfaits se répercuteront jusqu’aux générations futures. » — Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU

Thème 2016 : Progrès des filles = Progrès vers les objectifs de développement durable

Plus de 1,1 milliard de filles font partie de cette immense génération mondiale et dynamique prête à prendre son avenir en main. Tout investissement en faveur de ces jeunes filles – à l’appui de leur santé, de leur éducation et de leur sécurité – leur permet d’améliorer leur vie et de contribuer à un monde plus pacifique et plus prospère pour tous.

Il ne s’agit pas simplement d’argent quand on veut investir en faveur des filles ; il faut aussi des connaissances approfondies et des actions ciblées. Les données ventilées en fonction de l’ethnie, de l’âge, du revenu, du handicap, de la situation géographique et du statut migratoire devraient aussi être présentées par sexe afin d’identifier et d’appuyer les filles les plus défavorisées aux quatre coins de la planète. Grâce à des données fiables et détaillées, les pouvoirs publics peuvent cibler leurs investissements et leurs efforts pour autonomiser les filles, afin qu’elles puissent grandir, apprendre et s’épanouir. Il est nécessaire d’investir à l’appui des données pour que les dirigeants soient effectivement rendus responsables et provoquent les changements requis pour améliorer la vie des jeunes filles.

C’est pour cette raison que le thème de 2016 est : Progrès des filles = Progrès vers les objectifs de développement durable. Si nous ne pouvons que nous réjouir des ambitions et du potentiel des ODD pour les filles, il nous faut aussi reconnaître que le progrès ne sera pas seulement pour elles, mais aussi pour les familles, les communauté et la société au sens large. Nous devons saisir cette opportunité pour comprendre à quel point les lacunes en termes de données sur les filles, l’absence d’analyse systématique et l’utilisation limitée des données existantes, freinent notre capacité à faire progresser le bien-être de la moitié de l’humanité.

Investir dans la santé, la sécurité et l’éducation des filles, en temps de guerre comme en temps de paix, aide ces jeunes à réaliser leurs rêves et à prendre leur vie en main. Investir dans les données relatives aux filles aidera les gouvernements et les partenaires à améliorer la capacité et les systèmes nationaux pour leur permettre de recueillir, d’analyser et de diffuser les données sur les filles de tous les groupes d’âge.