ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée internationale pour l'élimination
de la fistule obstétricale
23 mai

La fistule obstétricale

Chaque jour, environ 800 femmes meurent des complications liées à la grossesse ou à l’accouchement dans le monde entier. Pour une femme qui meurt de causes liées à la maternité, on estime que 20 au moins sont atteintes de morbidité maternelle, dont l’une des formes les plus sévères est la fistule obstétricale.

Selon les évaluations généralement acceptées, de 2 à 3,5 millions de femmes souffrent d’une fistule obstétricale dans le monde en développement, et de 50 000 à 100 000 nouveaux cas surviennent chaque année. Pratiquement disparue du monde développé, la fistule obstétricale continue de frapper les plus pauvres d’entre les pauvres: les femmes et filles qui vivent dans certaines des régions du monde les plus dépourvues de ressources.

Les symptômes de la fistule obstétricale surviennent généralement au début du post-partum. Cependant, d’autres symptômes tout aussi graves comme le traumatisme psychique, le déclin de la santé, une pauvreté croissante et une stigmatisation sociale par la famille et les amis peuvent se produire et se produisent.

Il est possible de prévenir la fistule obstétricale et, dans la plupart des cas, de la soigner. La chirurgie réparatrice effectuée par un chirurgien formé, spécialiste de la fistule, peut effacer la lésion, avec des taux de succès allant jusqu’à 90 pour cent dans les cas les moins complexes. Le coût moyen du traitement de la fistule — y compris l’intervention chirurgicale, les soins postopératoires et l’aide à la réadaptation — est de 300 dollars par patiente.

La fistule obstétricale peut être évitée. Pour cela, il suffirait de :

La prévention et la prise en charge des fistules obstétricales participent à l’amélioration de la santé maternelle, cinquième objectif du Millénaire pour le développement.