Qu’est-ce que la maltraitance des personnes âgées?

Par maltraitance des personnes âgées, on entend « un acte unique ou répété, ou l’absence d’intervention appropriée, dans le cadre d’une relation censée être une relation de confiance, qui entraîne des blessures ou une détresse morale pour la personne âgée qui en est victime ». Quelle soit le résultat d'une négligence volontaire ou involontaire, la maltraitance des personnes âgées peut prendre diverses formes telles que la violence physique, psychologique, morale et sexuelle et l'abus financier. Selon les régions, les traditions et les cultures, la maltraitance peut s'exprimer de plusieurs façons, par exemple, des veuves âgées faisant l’objet de mariages forcés ou accusées de sorcellerie.

Souvent considéré essentiellement comme une affaire d'ordre privé, jusqu’à récemment, ce grave problème social était absent de la scène publique. Ceci dit, encore aujourd'hui, la maltraitance des aînés demeure un sujet tabou et dans de nombreuses régions et sociétés à travers le monde, les enjeux sont généralement peu reconnus, largement sous-estimés et même ignorés.

Toutefois, de plus en plus de données indiquent que la maltraitance des personnes âgées est un important problème de société et de santé publique.

L'abus financier des personnes âgées

De récentes études indiquent que l'exploitation financière et matérielle des personnes âgées est un problème sérieux et répandu. Selon les données disponibles, 5 à 10 pour cent d'aînés à travers le monde seraient victimes d'exploitation financière. Cependant de tels abus ne sont pas souvent signalés, en partie à cause de la honte et de l'embarras que ressentent les victimes ou de leur incapacité à les signaler en raison de troubles cognitifs et autres maladies. La plupart des études de prévalence sont donc basées sur des sondages.

L'exploitation financière prend diverses formes. Dans les pays developpés, l'abus financier des personnes âgées englobe souvent le vol, la fraude, l'utilisation abusive des biens et procurations, ainsi que le refus d'accès à leurs fonds. Dans les pays moins developpés, l'accablante majorité des cas d'exploitation financière comprend des accusations de sorcellerie, allégations utilisées pour justifier l'appropriation des biens, l'expulsion des foyers et le déni d'héritage familial aux veuves.

L'éventail des facteurs de risque inclut :

  • L'isolation sociale et des handicaps coginitifs ou physiques de la victime;
  • Une dépendence physique ou émotionelle de la victime envers le coupable;
  • Une dépendence financière du coupable envers la victime;
  • Certains conditions de vie;
  • La pauvreté;
  • le veuvage;
  • Le manque de réseaux de soutien;
  • La discrimination envers les personnes âgées et autres préjudices;
  • Des systèmes discriminatoires en matière d'héritage;
  • Des systèmes de police et de justice pénale insuffisants.

L'étendu des enjeux

Bien qu’il soit généralement sous-évalué à l’échelle mondiale, le problème de la maltraitance des personnes âgées existe à la fois dans les pays en développement et dans les pays développés. Quoique son ampleur réelle soit méconnue - les taux de prévalence ou estimations de 1 à 10% n’existant que dans certains pays développés - son importance sociale et morale sont indéniables. La maltraitance et l'abus des personnes agées exigent une réponse globale et multidimensionnelle visant à proteger les droits des personnes aînés.