Mettre fin à l'abus des personnes âgées

Conformément au Programme de développement durable à l'horizon 2030 et au Plan d'action international de Madrid sur le vieillissement, les personnes âgées ont le droit de vivre dans la dignité, en sécurité et sans aucune forme d'abus. Or, cela est loin d'être le cas. Bien que peu discutée dans les débats publics, la maltraitance des personnes âgées est un phénomène qui affecte désormais les droits et la santé de millions de personnes à travers le monde et mérite donc l'attention de la communauté internationale. Pouvant prendre différentes formes, y compris l'exploitation financière et matérielle, elle compromet leur santé et leur bien-être et peut même conduire à la pauvreté, à la faim, à l'itinérance, voire à la mortalité prématurée.

Avec l'augmentation du nombre de personnes âgées d'ici 2030, le nombre de cas de maltraitance et d'abus contre les aînés risque d'augmenter.

Par sa résolution 66/127, l'Assemblée générale a désigné le 15 juin Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées. Cette journée représente ainsi une opportunité pour reporter l'attention sur cette réalité qui touche désormais chaque mois 1 personne âgée sur 10 (en 2017).