Thème 2017 : « Comprendre et mettre fin à l'abus financier des personnes âgées : une question qui relève des droits de l'homme »

Le thème de cette année souligne l'importance de prévenir l'exploitation financière des personnes âgées dans la mesure où celles-ci doivent pouvoir jouir pleinement des droits de l'homme, sans discrimination. Conformément au Programme de développement durable à l'horizon 2030 et au Plan d'action international de Madrid sur le vieillissement, les personnes âgées ont le droit de vivre dans la dignité, en sécurité et sans aucune forme d'abus.  Toute forme d'exploitation financière et matérielle pourrait compromettre leur santé et leur bien-être et conduire à la pauvreté, à la faim, à l'itinérance, voire à la mortalité prématurée.

La maltraitance des personnes âgées est un phénomène qui affecte les droits et la santé de millions de personnes âgées à travers le monde, et mérite l'attention de la communauté internationale.

Par sa résolution (A/RES/66/127), l'Assemblée générale a désigné le 15 juin Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées. Cette journée représente une opportunité pour le monde entier de se rassembler pour exprimer son opposition à l'abus et aux souffrances infligées à certains de nos aînés.

Tous les pays du monde connaîtront d'ici à 2030 une augmentation considérable du nombre de personnes âgées, avec un taux de croissance plus particulièrement élevé dans les pays émergents. Par conséquent, le nombre de cas de maltraitance et d'abus contre les aînés risque d'augmenter. Malgré le fait que ce sujet tabou commence à être reconnu à travers le monde, il fait rarement l'objet d'enquêtes et reste quasi absent dans les plans d'actions nationaux.