« L’adoption du Programme de développement durable, et de la cible portant sur la nette réduction du trafic d’armes d’ici à 2030, a marqué une étape décisive en ce qui concerne les mesures qui seront prises au niveau mondial pour prévenir, combattre et éliminer le commerce illicite des armes. » — Secrétaire général des Nations Unies

La célébration annuelle de la Semaine du désarmement qui inclut le 24 octobre (jour anniversaire de la fondation de l'Organisation des Nations Unies) a été instaurée par le document final de la session extraordinaire de l'Assemblée générale de 1978 consacrée au désarmement (résolution S-10/2). Les États ont été invités à mettre en évidence le danger que représentait la course aux armements, à répandre l'idée selon laquelle il était nécessaire d'y mettre un terme et à faire mieux comprendre à l'opinion publique l'urgence du désarmement.

En 1995, l'Assemblée a invité les gouvernements, ainsi que les Organisations non gouvernementales, à continuer de participer activement à la Semaine du désarmement (résolution 50/72 B du 12 décembre). Elle a également invité le Secrétaire général à continuer d'utiliser aussi largement que possible les moyens d'information de l'Organisation des Nations Unies pour faire mieux comprendre à l'opinion publique les problèmes du désarmement et les objectifs de la Semaine du désarmement.

Traité sur le commerce des armes : Chaque année, durant la Cérémonie des traités des Nations Unies, une grande partie de l'attention se focalise sur le Traité sur le commerce des armes PDF qui a recueilli, au 30 octobre 2016, 130 signatures. Le Traité, entré en vigueur le 24 décembre 2014, régule le commerce international des armes conventionelles.