ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée internationale de solidarité avec les membres
du personnel détenus ou portés disparus 25 mars

Message du Secrétaire général de l'ONU

25 mars 2011

Selon le Département de la sûreté et de la sécurité, au moins 28 membres du personnel civil des Nations Unies ont été détenus ou arrêtés en 2010 dans des affaires ayant trait à leurs fonctions. Douze autres membres de la police et du personnel civil ont été kidnappés. Et un collègue en poste au Darfour a été séquestré pendant près de trois mois.

Je félicite les 89 États Membres de l’ONU qui ont ratifié la Convention de 1994 sur la sécurité du personnel des Nations Unies et du personnel associé, laquelle sert de fondement au régime de protection juridique du personnel qui travaille dans des environnements hostiles et instables.

Je salue d’autre part l’entrée en vigueur, l’an dernier, du Protocole facultatif de 2005 relatif à la Convention, qui a permis de remédier à une faille que présentait la Convention en accordant une protection juridique au personnel de toutes les opérations des Nations Unies, outre les opérations de maintien de la paix, à savoir les opérations qui fournissent une aide humanitaire, une aide politique ou une aide au développement dans des situations de consolidation de la paix, ainsi que celles qui fournissent une aide humanitaire d’urgence. Cela dit, la grande majorité des États Membres de l’ONU – 169 – n’y sont pas encore parties.

J’engage tous les États qui ne l’ont pas encore fait à ratifier la Convention et son Protocole, ou à y adhérer, sans plus attendre.

Je remercie le Comité permanent sur la sécurité et l’indépendance de la fonction publique internationale du Syndicat du personnel de l’ONU, qui continue à sensibiliser l’opinion publique, à faire en sorte que les responsables soient traduits en justice et à amener les autorités publiques à faire davantage en faveur de la sécurité du personnel des Nations Unies et du personnel associé.

Cette journée internationale marque l’anniversaire de l’enlèvement d’Alec Collett, un journaliste qui travaillait pour l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient lorsqu’il a été enlevé par des hommes armés en 1985. Sa dépouille a été retrouvée et rendue à sa famille en 2009; cette journée est donc aussi l’occasion d’honorer sa mémoire.

Le personnel des Nations Unies et le personnel associé, ainsi que nos collègues des organisations non gouvernementales et de la presse, s’investissent dans des missions essentielles pour secourir des populations qui sont en détresse ou qui connaissent des situations de crise, et ce dans le monde entier. J’engage tous nos partenaires à faire le maximum pour qu’ils puissent exercer leurs fonctions en toute sécurité.