« En cette Journée internationale, renforçons notre détermination et nos moyens de protéger le personnel des Nations Unies qui, infatigable, œuvre en faveur de la paix, du développement durable et des droits de l’homme pour tous. » — António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies

Aujourd’hui, 29 membres du personnel civil des Nations Unies sont en détention. Huit d’entre eux sont détenus sans que les charges soient claires ou connues, ou sans que l’Organisation ait été informée des raisons de leur arrestation. Nous continuerons à suivre ces affaires et à œuvrer en faveur de la libé-ration de nos collègues.

La Journée de solidarité avec les membres du personnel détenus ou portés disparus est célébrée chaque année à la date anniversaire de l’enlèvement d’Alec Collett, ancien journaliste qui travaillait à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient lorsqu’il a été enlevé par des hommes armés en 1985. Son corps a finalement été retrouvé dans la vallée de la Bekaa, au Liban, en 2009.

La Journée de solidarité avec les membres du personnel détenus ou portés disparus a pris une importance encore plus grande ces dernières années, alors que s’intensifient les attaques contre l’ONU.

La Journée est célébrée afin que justice soit rendue et pour renforcer notre détermination à protéger les membres du personnel de l’ONU, les Casques bleus, nos collègues des organisations non gouvernementales et la presse.