ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

Journée internationale de la démocratie
15 septembre

Haut de page

Démocratie et société civile

Le Fonds des Nations Unies pour la démocratie (FNUD)

FNUD appuie les projets qui renforcent la société civile, favorisent les droits de l’homme et encouragent la participation de tous les groupes aux processus démocratiques. C’est la seule entité de l’ONU qui a le terme « démocratie » dans son appellation ; le seul organisme de l’ONU dont l’objet principal est de soutenir la démocratie par l’autonomisation de la société civile ; et l’une des entités les plus jeunes du système de l’ONU.

Depuis que le Secrétaire général Kofi Annan a créé le FNUD en tant que Fonds général d’affectation spéciale des Nations Unies in 2005, celui-ci a financé près de 400 projets dans quelque 150 pays. Environ 70 autres projets seront financés d’ici à la fin du cycle de 2012, portant le décaissement total à près de 125 millions de dollars É-U. Les fonds sont consacrés en grande majorité à des groupes de la société civile locale. De ce fait, le FNUD joue un rôle nouveau et unique, venant compléter l’action que mène traditionnellement l’ONU aux côtés des gouvernements, en vue de renforcer la gouvernance démocratique à travers le monde. Il vise le côté demande de la démocratie, plutôt que le côté offre.

Les projets du FNUD sont exécutés dans les pays en développement, dans les sociétés en transition et dans des environnements difficiles. Les projets portent sur six domaines principaux :

  • Développement de proximité      
  • Outils de démocratisation   
  • État de droit et droits de l’homme
  • Jeunes
  • Médias
  • Femmes

Les dons se chiffrent en moyenne à 225 000 dollars É-U en moyenne, et les demandes font l’objet d’un processus de sélection très rigoureux et sélectif. En 2011, le FNUD a reçu plus de 2 800 propositions de projet. Il est entièrement tributaire des contributions volontaires des États membres. Il a jusqu’à présent, bénéficié des concours de 40 gouvernements, qui contribué un montant cumulé de plus de 130 millions de dollars É-U. Les plus grands donateurs sont les États-Unis et l’Inde.

Le FNUD est déterminé à promouvoir la transparence et l’échange du savoir. Les évaluations des projets achevés sont disponibles sur le site web du FNUD.

Quelques exemples de projets du FNUD à travers le monde sont présentés ci-après :

La démocratie en action

Renforcement de l’intégrité dans l’administration publique en Égypte

Une initiative financée par le FNUD appuie la transparence et l’intégrité dans l’appareil administratif des ministères égyptiens de l’Intérieur, du Logement, de la Santé, de la Solidarité sociale, de l’Éducation et de la Justice. Elle forme les agents à la Convention des Nations Unies contre la corruption, organise des ateliers et des tables rondes avec des journalistes et des juristes, et publie un rapport annuel sur les principes et la situation de la transparence en Égypte. Elle s’emploie également à mettre en place une ligne téléphonique d’urgence pour les plaintes au sujet de la corruption et la fourniture des conseils juridiques aux femmes, aux habitants des bidonvilles, aux enfants de la rue et à des personnes qui ont des besoins spéciaux. Le projet est exécuté par le Programme arabe pour les défenseurs des droits de l’homme.

Promotion de la gouvernance au niveau du village par les femmes rurales en Chine

Réunion d'activistes ruraux en Chine

Un projet financé par le FNUD en milieu rural en Chine vise à autonomiser les femmes marginalisées dans les domaines où les valeurs patriarcales prédominent encore. L’initiative fait intervenir les femmes rurales dans la promotion de la gouvernance au niveau du village et contribue à les sensibiliser à la participation démocratique ; cherche à les mobiliser afin qu’elles participent aux élections au niveau du village ; renforce leurs capacités de prise de décision ; et les forme afin qu’elles suivent les affaires publiques au niveau du village. Le projet a mis en place un groupe de travail pour appuyer la participation des femmes dans plusieurs provinces et a organisé de vastes sessions de formation. Le projet est exécuté par Women’s Watch China, une ONG locale. C’est l’un des trois projets financés par le FNUD en Chine.

Autochtones russes

Renforcement de la participation démocratique des populations autochtones en Russie

Dans la Fédération de Russie, le FNUD finance un projet visant à renforcé la participation démocratique des populations autochtones aux processus de prise de décision. Mise en œuvre par le Centre d’appui aux populations autochtones du Nord, l’initiative met l’accent sur les régions du Kamchatka et du Yakutia. Elle vise à créer des relations juridiques fonctionnant mieux entre les populations autochtones, les milieux d’affaires et l’État, grâce à l’élaboration d’un projet de loi, d’un code de conduite et d’un manuel, tout en informant les populations autochtones sur leurs droits civiques et en les guidant à travers le processus de prise de décision démocratique. Avec de vastes ressources naturelles et une industrie extractive en expansion, les régions du Nord de la Russie abritent également des populations autochtones en grands nombre qui s’efforcent de maintenir leurs modes traditionnels de vie et de subsistance.

Autonomisation des jeunes et des femmes du Somaliland

Des femmes sur un marché

Dans le Somaliland (Somalie) le FNUD finance deux projets, dont un porte essentiellement sur les jeunes et l’autre sur les femmes. Le premier vise à mettre en place des ligues de jeunes électeurs aux fins d’éducation civique, à mobiliser les jeunes électeurs et à renforcer la collaboration entre les pouvoirs publics et les organisations de jeunes de la société civile. L’autre renforce les moyens des femmes participant aux activités traditionnelles d’élevage et de vente sur le marché. Les projets sont exécutés par l’Organisation nationale des jeunes du Somaliland et le Réseau intégré des femmes.

Formation des défenseurs des droits de l’homme en Amérique latine

Cour interaméricaine des droits de l'homme

Le FNUD finance en Amérique latine un projet régional pour former les professionnels de la justice à la plaidoirie devant la Cour interaméricaine des droits de l’homme. Mis en œuvre par le Centre des droits de l’homme de la Faculté de droit de l’Université du Chili, le projet offre une formation, des manuels de procédure et un appui continu aux professionnels de la justice, et leur permet d’agir comme défenseurs interaméricains pour le compte de ceux qui n’ont pas accès à la représentation juridique.

Pour en savoir plus