Pourquoi la diversité culturelle est-elle importante?

La dimension culturelle est présente dans les trois quarts des grands conflits mondiaux.

Combler le fossé entre les cultures est urgent et nécessaire pour la paix, la stabilité et le développement.

La diversité culturelle est une force motrice du développement pour ce qui est de la croissance économique et comme moyen de mener une vie intellectuelle, affective, morale et spirituelle plus satisfaisante.

Il existe sept conventions culturelles qui favorisent la promotion de la diversité culturelle en affirmant son atout indispensable pour éliminer la pauvreté et pour réaliser le développement durable.

Ces traités internationaux s'efforcent de protéger et de sauvegarder le patrimoine culturel et naturel du monde, dont les sites archéologiques, le patrimoine subaquatique, les collections des musées, le patrimoine immatériel comme les traditions orales et d’autres formes de patrimoine tout en soutenant la créativité, l'innovation et l'émergence de secteurs culturels dynamiques.

Dans le monde interconnecté d'aujourd'hui, force est de constater que la culture a le pouvoir de transformer les sociétés. Ses diverses manifestations – qui vont de nos précieux monuments historiques et musées aux pratiques traditionnelles et formes d'art contemporain - enrichissent tous les aspects de notre vie quotidienne d'innombrables façons.

En 2001, l'UNESCO a adopté la Déclaration universelle sur la diversité culturelle et en décembre 2002, l'Assemblée générale de l'ONU, dans sa résolution 57/249 PDF, a déclaré le 21 mai comme la Journée mondiale pour la diversité culturelle pour le dialogue et le développement.

La journée nous donne l'occasion d'approfondir notre compréhension des valeurs de la diversité culturelle et de favoriser la progression des quatre objectifs de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles adoptée le 20 octobre 2005 :

  1. Soutenir des systèmes durables de gouvernance de la culture
  2. Parvenir à un échange équilibré de biens et services culturels et améliorer la mobilité des artistes et des professionnels de la culture
  3. Intégrer la culture dans le développement durable
  4. Promouvoir les droits de l’homme et des libertés fondamentales
Source : UNESCO