Les coopératives : une solution

Alors que les inégalités des revenus sont en pleine croissance à travers le monde, il est bon de rappeler que des solutions existent pour les réduire. L’une d'elles est le mouvement coopératif, fondé sur l’entraide, l’auto-responsabilité, la démocratie, l’égalité, l’équité et la solidarité. On y retrouve toutes les caractéristiques propices au développement durable.

Thème 2017 — « Les coopératives agissent pour que personne ne soit laissé de côté »

Axées sur les personnes et non sur le capital, les coopératives redistribuent les richesses de façon plus équitable et démocratique que tout autre modèle d'entreprise, évitant ainsi de perpétuer et d’accélérer le phénomène mondial de concentration de capital.

Au-delà de sa structure non discriminatoire et du principe d’adhésion volontaire et ouverte, le mouvement coopératif représente un mode d'organisation, en associations et en entreprises, accessible, permettant aux citoyens de réaliser, par leurs propres moyens et sous leur propre responsabilité, leurs objectifs, non seulement économiques mais aussi sociaux et environnementaux comme l'élimination de la pauvreté, la création d'emplois productifs et la promotion de l'intégration sociale.

Son point focal étant la communauté, le model coopératif démontre son engagement dans la réalisation des objectifs de développement durable. Il permet d'adopter des pratiques et des principes tels qui favorisent l’approvisionnement local, aident l’économie de la communauté, encouragent l'engagement de la sociéte civile, tout en prenant en considération les décisions de la communauté ou les effets sur celle-ci.

Bien que leurs efforts soient axés sur la communauté locale, les coopératives aspirent également à faire bénéficier les personnes du monde entier de leur modèle économique et social. La mondialisation devrait être réalisée par le biais d’un ensemble de valeurs telles que celles du mouvement coopératif, sinon elle risque de créer davantage d’inégalités ou d’abus.