Des villes mieux administrées pour une meilleure qualité de vie

Au cours des dernières décennies, le monde a connu une croissance urbaine sans précédent. En 2015, près de 4 milliards de personnes (54% de la population mondiale) vivaient dans des villes et ce chiffre devrait passer à environ 5 milliards d'ici à 2030.

Les villes sont des moteurs de croissance économique : elles fourmillent d’idées, de commerces, de projets scientifiques, d’innovations... Bien planifiées et organisées, notamment grâce à des méthodes de planification et de gestion intégrées, elles peuvent favoriser le développement à long terme des sociétés sur les plans économique, social et environnemental. C’est pour cela que l’Assemblée générale a décidé de célébrer la Journée mondiale des villes le 31 octobre de chaque année [A/RES/68/239]. Elle invite ainsi les États, les organismes des Nations Unies, en particulier ONU-Habitat, les organisations internationales concernées, la société civile et toutes les autres parties intéressées à observer la Journée et à la faire connaître au public.

Thème 2018 — « Bâtir des villes durables et résilientes »

Le thème général de la Journée mondiale des villes est « Une meilleure ville, une meilleure vie », tandis que chaque année aborde un sous-thème en particulier pour promouvoir les progrès mais aussi les défis de l'urbanisation.

Cette année, les Nations Unies ont sélectionné le thème « Bâtir des villes durables et résilientes ». En effet, il est important que les villes soient en capacité de faire face au risque de catastrophes, de protéger leurs habitants et de limiter les dommages et la destruction de biens publics et privés. Elles doivent également fournir les infrastructures et les services après une crise. Le principal événement de cette Journée sera organisé à Liverpool (Royaume-Uni).