Une violation des droits de l'enfant

Le travail des enfants perpétue le cercle vicieux de la pauvreté car il empêche ceux-ci d'acquérir les compétences et l'éducation nécessaires pour améliorer leur avenir. Il constitue une violation de leurs droits fondamentaux, inscrits dans la Convention des droits de l'enfant , adoptée en 1989, et est un frein considérable au développement durable.

Malgré l'adoption de la Convention, le problème du travail des enfants persiste encore aujourd'hui à différents niveaux, partout à travers le monde.

Prévalence du travail des enfants: 19,6% en Afrique, 5,3% en Amérique, 2,9% dans les États arabes, 7,4% dans la région Asie-Pacifique et 4,1% en Europe et Asie centrale
Source: OIT, 2016

L'Organisation internationale du Travail (OIT) marque la Journée mondiale contre le travail des enfants le 12 juin pour attirer l'attention sur l'étendue de ce problème, qui est loin d'être résolu. Chaque année depuis 2002, la journée mobilise les gouvernements, les employeurs et toute la société civile afin de reporter l'attention sur la situation des enfants qui continuent à travailler dans le monde, ainsi que sur les actions à mettre en place pour les aider.

En 2018, cette journée s'intègre notamment dans une campagne qui vise à améliorer aussi la sécurité et la santé des jeunes travailleurs.

Un effort conjoint pour assurer la sécurité des enfants et des jeunes

Tous les enfants ont le droit d'être libres de toute forme de travail, et tous les travailleurs ont droit à un milieu de travail sûr et sain. Dans le cadre d'une campagne globale commune déployée en 2018, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail (SafeDay) et la Journée mondiale contre le travail des enfants (WDACL) mettent l'accent sur la nécessité, d'une part, d'éliminer le travail des enfants et, d'autre part, d'améliorer la sécurité et la santé des jeunes travailleurs.

D'après les estimations, 152 millions d'enfants (de 5 à 17 ans) dans le monde sont désormais astreints au travail des enfants et 73 millions d'entre eux effectuent des travaux qui sont considérés dangereux.

De plus, 541 millions de jeunes travailleurs de 15 à 24 ans (représentant 15% de la population active mondiale), sont victimes d'un taux de lésions professionnelles non mortelles qui est 40% plus élevé que chez les travailleurs adultes de plus de 24 ans.

Les jeunes travailleurs et les enfants sont en effet particulièrement vulnérables aux dangers sur le lieu de travail. Ils sont nettement moins aptes que les adultes à en évaluer les risques et, leur développement n'étant pas terminé, plus vulnérables aux accidents.

Éliminer le travail dangereux des enfants et améliorer la sécurité et la santé au travail des jeunes, favoriserait l'entrée dans la vie active d'une génération de travailleurs productifs, justement rémunérés et capables de contribuer à la justice sociale et à la croissance économique de leur pays.

Travail des enfants et développement durable

La campagne vise ainsi à accélérer les initiatives pour encourager des approches intégrées mettant un terme au travail des enfants et promouvant une culture de prévention en matière de sécurité et de santé au travail (SST).

Il s'agit enfin d'atteindre l'objectif 8 des Objectifs de développement durable (ODD), et plus précisément:

  • la cible 8.8, qui défend les droits des travailleurs, fait la promotion de la sécurité sur le lieu de travail et veut assurer la protection de tous les travailleurs d'ici 2030;
  • la cible 8.7, qui veut mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes d'ici 2025.

deux enfants portant des piles de briques sur la tête
Ceux qui n'ont pas encore atteint l'âge minimum d'admission à l'emploi ou au travail devraient être soustraits du travail des enfants et avoir accès à une éducation de qualité. Photo OIT/Marcel Crozet

Rejoignez-nous!

Le succès de la campagne commune pour bâtir une génération en sécurité et en bonne santé en éliminant le travail des enfants et en garantissant la sécurité et la santé au travail des jeunes ne sera au rendez-vous que si chacun de nous apporte sa contribution. Soutenez le mouvement mondial pour améliorer la sécurité et la santé des jeunes travailleurs et mettre fin au travail des enfants.

Participez à la conversation:

Carton rouge au travail des enfants!

Plus de 168 millions d'enfants travaillent dans le monde. Plus de la moitié d'entre eux effectuent des travaux qui mettent leur santé et leur sécurité en danger. C'est inacceptable. Participez au mouvement mondial, brandissez un carton rouge contre le travail des enfants et donnons aux enfants du monde entier un tout nouveau départ.

Initiative "La musique contre le travail des enfants"

L'initiative "La musique contre le travail des enfants" , lancée en 2013 par l'OIT et quelques-uns des meilleurs musiciens au monde, fait un appel aux musiciens du monde entier et leur demande de dédier un concert ou une chanson à la lutte contre le travail des enfants.

Une application mobile contre le travail des enfants

Cette application permet aux chefs d'entreprise et aux contrôleurs de créer des listes de contrôle interactives qui les aideront à assurer des activités libres du travail des enfants. Il y a au total 18 points de contrôle, divisés en six catégories. Chaque point de contrôle fournit des recommandations sur les meilleures pratiques pour la mise en place de mesures.