Le livre, plaisir de lire et véhicule de connaissances

Le 23 avril est une date symbolique pour la littérature universelle. C'est en effet à cette date en 1616 que Cervantes, Shakespeare et Inca Garcilaso de la Vega sont tous les trois morts. C'est également la date de naissance ou la date de la mort d'éminents écrivains comme Maurice Druon, Haldor K.Laxness, Vladimir Nabokov, Josep Pla et Manuel Mejía Vallejo.

Ce fut donc un choix naturel pour la Conférence générale de l'UNESCO, qui s'est tenue à Paris en 1995, de rendre un hommage mondial au livre et aux auteurs à cette date. La Conférence avait pour objectif d'encourager tout le monde, et en particulier les jeunes, à découvrir le plaisir de la lecture, et de reconnaître les contributions irremplaçables au progrès social et culturel de l'humanité de certains auteurs. C'est à cette occasion que l'UNESCO a créé la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur .

Capitale mondiale du livre 2018: Athène (Grèce)

Chaque année, l'UNESCO et les trois organisations professionnelles internationales du monde du livre que sont l'Union internationale des éditeurs (UIE), la Fédération internationale des libraires (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires (IFLA) désignent la Capitale mondiale du livre pour une période d'un an, à compter du 23 avril. C'est la ville d'Athène, en Grèce, qui a été choisie cette année en reconnaissance de la qualité de ses programmes menés en soutien au secteur du livre. La ville cherche notamment à faciliter l'accès aux livres à l'ensemble de sa population, y compris les migrants et les réfugiés.