ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée mondiale du livre et du droit d'auteur23 avril

« L'objectif qui nous anime est clair : iI s’agit d’encourager les auteurs et les artistes, et de faire en sorte que davantage de femmes et d’hommes tirent avantage de l’alphabétisation et des supports de lecture accessibles, car les livres sont les outils les plus puissants qui soient à notre disposition pour éliminer la pauvreté et consolider la paix. »

Message de la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, 4 février 2014

Femmes en train de lire dans un camp de personnes déplacées au Darfour
Une enseignante volontaire apprend à lire l'anglais à des femmes dans un camp de déplacés dans le nord du Darfour. Photo ONU/A. González

Le 23 avril est une date symbolique pour la littérature universelle. C'est en effet à cette date en 1616 que Cervantes, Shakespeare et Inca Garcilaso de la Vega sont tous les trois morts. C'est également la date de naissance ou la date de la mort d'éminents écrivains comme Maurice Druon, Haldor K.Laxness, Vladimir Nabokov, Josep Pla et Manuel Mejía Vallejo.

Ce fut donc un choix naturel pour la Conférence générale de l'UNESCO, qui s'est tenue à Paris en 1995, de rendre un hommage mondial au livre et aux auteurs à cette date. La Conférence avait pour objectif d'encourager tout le monde, et en particulier les jeunes, à découvrir le plaisir de la lecture, et de reconnaître les contributions irremplaçables au progrès social et culturel de l'humanité de certains auteurs. C'est à cette occasion que l'UNESCO a créé la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur ainsi que le Prix UNESCO de littérature pour enfants et adolescents au service de la tolérance.

Capitale mondiale du livre 2014 : Port Harcourt ( Nigéria )

Chaque année, l’UNESCO et les trois organisations professionnelles internationales du monde du livre que sont l’Union internationale des éditeurs (UIE), la Fédération internationale des libraires (IBF) et la Fédération internationale des associations et institutions des bibliothécaires (IFLA) désignent la Capitale mondiale du livre pour une période d’un an, à compter du 23 avril. C'est la ville de Port Harcourt au Nigéria qui a été choisie cette année « pour la qualité de son programme, en particulier pour l’importance des activités en faveur des jeunes et l’impact de ce programme sur l’amélioration de la culture du livre, de la lecture, de l’écriture et de l’édition au Nigeria, et son influence sur le niveau d’alphabétisation dans le pays », selon les membres du comité de sélection.

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU