Message d'António Guterres, Secrétaire général de l'ONU, pour la Journée 2018

La richesse de la diversité de la vie sur Terre est essentielle au bien-être et à la prospérité des générations actuelles et à venir. C'est la raison pour laquelle, il y a 25 ans, les nations du monde se sont mises d'accord sur la Convention sur la diversité biologique. La Convention poursuit trois objectifs : la conservation de la diversité biologique au niveau mondial, son utilisation durable et le partage équitable de ses avantages. La poursuite de ces objectifs fait partie intégrante de la réalisation de nos objectifs de développement durable.

La protection et la restauration des écosystèmes ainsi que l'accès aux services écosystémiques sont nécessaires à l'éradication de l'extrême pauvreté et de la faim. La réduction de la déforestation et de la dégradation des sols ainsi que le renforcement des stocks de carbone dans les forêts, les zones arides, les pâturages et les terres cultivées sont nécessaires pour atténuer les effets des changements climatiques. Et la protection de la biodiversité des forêts et des bassins hydrographiques favorise un approvisionnement en eau propre et abondante.

Ce ne sont là que quelques-uns des avantages de la biodiversité. Et cependant, même si l'on comprend bien tout cela, la perte de biodiversité se poursuit dans le monde entier. Pour y parer, il convient d'intensifier les efforts et de tirer parti des succès enregistrés.

Cette année, les Parties à la Convention commenceront à travailler à un nouveau plan d'action pour faire en sorte que, d'ici 2050, la biodiversité soit valorisée, conservée, restaurée et utilisée de façon rationnelle dans l'intérêt de tous. Le monde entier doit s'associer à cet effort. En cette Journée internationale de la diversité biologique, j'exhorte les gouvernements, les entreprises et le monde entier à agir pour protéger la nature qui est notre soutien. Notre avenir collectif en dépend.