ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée internationale de la diversité biologique
22 mai

Diversité biologique

Qu'est ce que la biodiversité

Faits et chiffres

  • La pêche fournit plus de 15% de l'apport alimentaire de protéines animales.
  • 40% de la population mondiale vit à moins de 100 kilomètres des côtes.
  • Les toxines de certaines espèces marines peuvent produire des médicaments anti-cancéreux et d'autres produits pharmaceutiques pour une valeur de plus de 5 milliards de dollars.
  • Les écosystèmes côtiers fournissent des produits et services qui sont évalués à près de 26 milliards de dollars chaque année.
  • Un tiers des stocks mondiaux de poissons sont surexploités.
  • On estime entre 30 et 35% l'étendue des milieux marins détruits.

La diversité biologique – ou biodiversité – est le terme qui désigne toutes les formes de la vie sur Terre et les caractéristiques naturelles qu’elle présente. La biodiversité dont nous sommes les témoins aujourd’hui est le fruit d’une évolution qui s’est façonnée pendant des milliards d’années, au gré de processus naturels et, de plus en plus, sous l’influence des êtres humains. Elle constitue la toile de la vie dont nous faisons intégralement partie et dont nous sommes totalement dépendants.

Cette diversité s’explique généralement en termes de la vaste gamme de plantes, d’animaux et de microorganismes. À l’heure actuelle, environ 1,75 millions d’espèces ont été identifiées, il s’agit essentiellement de créatures de petites dimensions, comme les insectes. En général, les scientifiques évaluent le nombre d’espèces existant actuellement à environ 13 millions, bien que les estimations varient de 3 à 100 millions...

Mais la biodiversité s’étend également aux différences génétiques à l’intérieur de chaque espèce – il s’agit, par exemple, des différences entre des variétés de plantes cultivées et de races de bétail. Les chromosomes, les gènes, et l’ADN – éléments constitutifs de la vie – déterminent le caractère unique de chaque individu à l’intérieur de chaque espèce.

Un autre aspect de la biodiversité réside dans la variété des écosystèmes que l’on rencontre dans les déserts, les forêts, les zones humides, les montagnes, les lacs, les fleuves et les rivières, et les paysages agricoles. Dans chaque écosystème, les êtres vivants, y compris les êtres humains, forment un tout et interagissent, les uns avec les autres, mais aussi avec l’air, l’eau, et la terre qui les entourent.

C'est la combinaison des formes de vie et leurs interactions les unes avec les autres et avec le reste de l'environnement qui a fait de la Terre un endroit unique et habitable pour les humains. La biodiversité offre un grand nombre de biens et services qui soutiennent notre vie.

Lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro, en 1992, nos dirigeants se sont mis d'accord sur une stratégie globale pour un "développement durable" - qui, tout en répondant à nos besoins actuels, laisse aux générations futures un monde viable et prospère. L'un des accords-clés adoptés à Rio a été la Convention sur la diversité biologique. Ce pacte, conclu par la grande majorité des États s'engage à maintenir l'équilibre écologique planétaire tout en allant vers le développement économique. La Convention fixe trois objectifs principaux: la conservation de la diversité biologique, l'utilisation durable de ses éléments, et le partage juste et équitable des avantages découlant de l'exploitation de ses ressources génétiques.

La valeur de la biodiversité

Il est de notre intérêt de protéger la biodiversité. Les ressources biologiques sont les piliers sur lesquels ont été bâties les civilisations. Les produits de la nature sont à la base d'activités aussi diverses que l'agriculture, les cosmétiques, la pharmacie, les pâtes et papiers, l'horticulture, le bâtiment et le traitement des ordures. La diminution de la diversité biologique menace notre approvisionnement en nourriture, la possibilité de profiter de nos loisirs et de faire du tourisme, ainsi que nos ressources en bois, en médicaments et en énergie. Elle interfère également avec des fonctions écologiques essentielles.

Nos besoins concernant des éléments de la nature dont les vertus étaient autrefois méconnues peuvent être importants et imprévisibles. Combien de fois ne nous sommes nous pas précipités vers le placard de Dame Nature pour y trouver les remèdes à nos maladies ou les gènes résistants des plantes sauvages qui vont nous permettre de sauver nos récoltes infestées par des parasites. De plus, le large éventail des interactions entre les différents éléments de la diversité biologique rend la planète habitable par toutes les espèces, y compris l’espèce humaine. Notre santé physique, ainsi que notre santé économique et sociale, dépendent de l’approvisionnement continu en divers services écologiques qu’il serait extrêmement onéreux ou impossible de remplacer. Ces services que nous procure la nature sont si variés qu’ils sont quasiment infinis. À titre d’exemple, il est pratiquement impossible de remplacer, à grande échelle, les services de lutte contre les ravageurs rendus par les différentes créatures qui se nourrissent de ces parasites, ou le service de pollinisation qu’accomplissent les insectes et les oiseaux vaquant à leurs occupations quotidiennes.

Protéger la biodiversité

Le déclin actuel de la biodiversité est en grande partie le résultat de l'activité humaine et représente une menace sérieuse pour le développement humain. Malgré les efforts des 20 dernières années, la perte de la diversité biologique dans le monde s'est poursuivie principalement dans la destruction des habitats, la surexploitation, la pollution et l'introduction néfaste de plantes et d'animaux étrangers.

Une action urgente et décisive est nécessaire pour préserver et conserver les gènes, les espèces et les écosystèmes, en vue de la gestion et l'utilisation durables des ressources biologiques.